Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc










Gents/Persounalita

SEPTEMES. L’industriel Paul Ricard fut poursuivi en 1935 par le préfet des Bouches-du-Rhône, pour affichage illicite, alors qu’il était occitaniste. Glaudi Barsòtti nous rappelle les faits et le contexte.


Cu l’auriá cresut  ! Lo capitàni d’industria Pau Ricard arrestat a Porrieras per lei gendarmas en companhiá de l’agitator Jòrgi Reboul. Arribèt pasmens en 1935, au moment de la campanha per leis elecciens municipalas. « Lei gendarmas èron mandats per lei cònsols qu’avián crenta d’èstre batuts » precisa Glaudi Barsòtti.
 
N’en saup fòrça sus Pau Ricard (1909-97), qu’ambé l’associacien Mesclum e la Comuna de Setème, va consacrar, encavaucada entre fin janvier e començament de febrier, una setmana a l’òme que siguèt occitanista, çò que se conèisse pas mai que mai.
 
Tre 1942, quand Pau Ricard se marida e se consacra ais afaires, sa vida occitanista es acabada. Mai fin qu’ara, èra un militant per la lenga, e regionalista.
 
Tot debuta per lei fèstas de la Tarasca a Santa Marta de Marselha en 1932. « Jòrgi Reboul, poèta e bèl aparaire de la lenga, aviá demandat a la ciutat de Tarascon lo manequin de la bèstia fantastica per la passejar dins lo quartier, e Jòusèp Ricard, lo paire de Pau, èra dins lo comitat dei fèstas » nos racònta Glaudi Barsòtti.
En 1935 Paul Ricard est engagé politiquement aux côtés de Charles Camproux et Jòrgi Reboul (XDR)
En 1935 Paul Ricard est engagé politiquement aux côtés de Charles Camproux et Jòrgi Reboul (XDR)
1 2
Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.