Aquò d'Aqui
Ensenhaires/Persounau

Dans notre mensuel : ceux qui font l'enseignement bilingue - 27/02/2020

Notre nouvelle série débute en mars sur le mensuel Aquò d'Aquí. Les enseignants transmettent leur expérience, leur savoir-faire et pourraient donner envie à d'autres d'enseigner en langue d'oc à l'école.

La Felco garda son president e vòu chanjar d’estatuts - 22/01/2020

Nouveaux statuts en perspectives pour la Felco, avec le même président, reconduit par l'AG.

Déidier Maurell lou Prouvençau agrega d’óucitan - 09/05/2019

Didier Maurell est l’un des deux agrégés de l’année pour cette matière. « C’est un outil dans la bataille pour maintenir nos enseignements dans le cadre de la réforme des lycées ».

Quatre novèus capecians d’occitan e quatre de mai - 27/06/2014

Depuis 2003 ce certificat d’enseignement dans le secondaire voyait nommer quatre nouveaux enseignants d’occitan chaque année et pas plus. Très en deçà des besoins d’un enseignement à développer. Toutefois en 2014 un concours exceptionnel a doublé ce chiffre.

Lo pòste d’animatritz de provençau divisat per dos dins la Vauclusa - 11/09/2012

Coup de tonnerre académique en Vauclusa, où le poste d’animateur pédagogique est ramené à un mi-temps malgré l’essor de la matière et la demande des enseignants. La décroissance du nombre de postes enseignants serait la première cause d’une décision qui a provoqué la colère des associations de promotion de la langue d’oc. Le ministère de l’Education a été saisi à la fois par l’Aeloc et par sa fédération, la Felco.

L'Aeloc conforte son rôle de "défenseur tous azimuts" de l'enseignement de la langue d'Oc - 03/07/2012

Ni syndicat, ni club culturel, l’Association pour l’Enseignement de la Langue d’Oc veut pourtant défendre les conditions de l’enseignement de la langue régionale tout en aidant les projets culturels des maîtres qui l’enseignent. A l’occasion de son assemblée générale, tenue à Aix-en-Provence le 31 juin 2012, l’Aeloc en a encore fait la démonstration.
Recherche

On vous parle des poétesses d'oc ?
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.