Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

Quand Pau Ricard èra occitanista engatjat


SEPTEMES. L’industriel Paul Ricard fut poursuivi en 1935 par le préfet des Bouches-du-Rhône, pour affichage illicite, alors qu’il était occitaniste. Glaudi Barsòtti nous rappelle les faits et le contexte.



Cu l’auriá cresut  ! Lo capitàni d’industria Pau Ricard arrestat a Porrieras per lei gendarmas en companhiá de l’agitator Jòrgi Reboul. Arribèt pasmens en 1935, au moment de la campanha per leis elecciens municipalas. « Lei gendarmas èron mandats per lei cònsols qu’avián crenta d’èstre batuts » precisa Glaudi Barsòtti.
 
N’en saup fòrça sus Pau Ricard (1909-97), qu’ambé l’associacien Mesclum e la Comuna de Setème, va consacrar, encavaucada entre fin janvier e començament de febrier, una setmana a l’òme que siguèt occitanista, çò que se conèisse pas mai que mai.
 
Tre 1942, quand Pau Ricard se marida e se consacra ais afaires, sa vida occitanista es acabada. Mai fin qu’ara, èra un militant per la lenga, e regionalista.
 
Tot debuta per lei fèstas de la Tarasca a Santa Marta de Marselha en 1932. « Jòrgi Reboul, poèta e bèl aparaire de la lenga, aviá demandat a la ciutat de Tarascon lo manequin de la bèstia fantastica per la passejar dins lo quartier, e Jòusèp Ricard, lo paire de Pau, èra dins lo comitat dei fèstas » nos racònta Glaudi Barsòtti.
En 1935 Paul Ricard est engagé politiquement aux côtés de Charles Camproux et Jòrgi Reboul (XDR)
En 1935 Paul Ricard est engagé politiquement aux côtés de Charles Camproux et Jòrgi Reboul (XDR)

Pau Ricard au Tribunau amé Jòrgi Reboul

Carle Camproux (1908-94) avait influencé Paul Ricard, qui adhérait aux idées occitanistes (XDR)
Carle Camproux (1908-94) avait influencé Paul Ricard, qui adhérait aux idées occitanistes (XDR)
« Pau, qu’aviá 22 ans, parlava cada jorn lo marselhés, e au contact de Jòrgi Reboul s’es rendut còmpte que s’agissiá d’una lenga e d’una realitat bèn mai largas ».
 
Lèu devendrà lo president dau Comitat per la lenga d’Òc qu’an creat Reboul e Carle Camproux. « Aqueu èra alòr l’ideològue de l’occitanisme a Marselha, e fondèt lo Partit Provençau », aqueu deis afichas que pegarà totara Pau Ricard.
 
Aqueu partit, meme se l’Istòria avuei li dona ges d’importància, a una vertadiera vida, e publica son jornau, « L’Araire », qu’en 1934 chanjan en « Occitània ». Lo grop de Camproux, Reboul e Ricard, que son d’anti nazis convençuts, passa un acòrd ambé lo PCF per anar ais elecciens municipalas de 1935, puei ai legislativas de 36 qu’endraiaràn lo Frònt Populari.
 
Es dins aquelei circonstàncias que Pau Ricard se retròba ambé Jòrgi Reboul au Tribunau, atacats per lo Prefèct per afichage illegau. La juegan martir, çò que fa que se n’en rementam encara avuei. E finalament se presentaràn pas còntra lo cònsol de Porrieras.
 
Mai a la mema epòca, Pau Ricard a dejà començat de faire la tornada dei begudas de Marselha ambé sa botelha d’aniseta qu’a sonat « Pastis », e que presenta en botelha d’un litre, una noveutat practica per lei barmen, que pòdon ne’n servir cinquanta gòts. 

"Era d'a passat temps"

A partir des années 1940 Paul Ricard prend ses distances avec l'occitanisme mais pas avec ses amis occitanistes (photo XDR)
A partir des années 1940 Paul Ricard prend ses distances avec l'occitanisme mais pas avec ses amis occitanistes (photo XDR)
Puei la guèrra arriba, ambé l’argent qu’a ganhat, crompa un domèni en Camarga, onte desvoloparà la cultura dau ris. L’òme es dejà luenh dei preoccupaciens de l’occitanisme.
 
« Mai a ajudat l’Occitània d’un autre biais ! » tempera Glaudi Barsòtti. Li crearà d’emplecs, una activitat duradissa. E gardarà seis amics, Jòrgi Reboul e Carle Camproux. « Oblidarà jamai de lei convidar chasca annada per quauquei jorns sus son illa de Bendòr ».
 
Per ieu, qu’en 1990 li rendèri visita dins son ostalàs extravagant de Sinhas, n’en profichèri per li rementar aquel episòdi judiciari, mai m’arrestèt lèu. « Òu ! sabètz… » amb’ un gèste evasiu de la man me diguèt : « èra quand èri ambé lo Jòrgi Reboules luenh tot aquò, e bèn oblidat ».
 

Lire aussi 


Lundi 21 Janvier 2013
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Des gens qui décident de ne plus suivre"

LA CIOTAT. Frédéric est occitaniste, acteur engagé de la vie locale, pas chômeur, pas retraité dans la gêne, mais impliqué dans la société. Le voici revêtant le fameux gilet, et il nous livre en vrac son ressenti.

Le FN, ou son prolongement le Rassemblement National noyautait-il et récupèrerait-il vraiment ce mouvement des Gilets Jaunes ? Moi je soutenais l’idée de justice sociale qui s’affirmait dans cette protestation de terrain. Le mieux était donc d’aller voir sur place. Et me voici au péage, sortie de La Ciotat.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.