Aquò d'Aqui

Lo Consèu Constitucionau enebis l’ensenhament immersiu d’une lenga regionala dins l’ensenhament public

Votée à une large majorité de députés le 8 avril, la loi Molac était contestée par des députés macronistes, appuyés concrètement par le ministère de l’Enseignement, JM Blanquer. Le Conseil Constitutionnel a invalidé la disposition majeure de la loi, et est allé jusqu’à nier le droit de parler sa langue dans un établissement public.

 

“Que modifican d’urgencia la Constitucion !” Es amb’aquela crida que Paul Molac, inspirator, redactor et defensor de la lèi qu’ara a son nom, a reagit a l’anoncia de l’avis dau Consèu Constitucionau, tombat aqueu matin dau 21 de mai.

Le Conseil Constitutionnel à l'œuvre (photo CC DR)

















            partager partager

Nautrei siam

Un quart de siècle au service du débat sur le développement régional en langue d’Oc




Nautrei siam
Né en 1987 Aquò d'Aqui est un mensuel d'information indépendant dont le but est de promouvoir la langue d'oc ou occitan comme véhicule d'information.

L'occitan utilisé dans Aquò d'Aqui, ce sont essentiellement ses formes dialectales présentes en Provence Alpes Cote d'Azur : provençal, occitan alpin (ou "alpin d'oc", selon les sensibilités) et niçois, dans les variétés que nous proposent nos rédacteurs. Les deux graphies classique et mistralienne voisinent dans le journal, choisies également par les rédacteurs.


Une large part des articles sont consacrés à l'actualité régionaliste, et un regard est porté particulièrement sur l'Education.

Le journal propose régulièrement des articles sur la société régionale utilisables par les enseignants d'occitan-provençal.


Aquò d'Aqui s'attache également à couvrir des sujets sur l'environnement de Provence Alpes Cote d'Azur, et sur l'innovation sociale.


Les articles en langue régionale sont systématiquement dotés d'une clef de compréhension en français (titre, sous titre, intertitres, légendes des photos...) afin de faciliter la compréhension des lecteurs en désir d'apprendre la langue d'oc.


La profession de foi d'Aquò Aqui est de faire de la langue d'Oc un média de la cohésion et de la meilleure compréhension entre les gens, la langue d'oc est dans cette optique conçue comme un pont entre eux et non comme une barrière.


Il est à souligner que le journal est d'ailleurs facilement lisible en occitan pour nos amis et voisins pratiquant une autre langue romane. On parle de "camins de lengas" entre celles-ci, l'apprentissage de l'occitan est en effet une passerelle vers les autres langues romanes. A conseiller fortement aux décideurs en matière d'enseignement !


Pour tout contact aquodaqui@aquodaqui.info

Jeudi 12 Juillet 2012
 




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de juin
Dison que...

Le Conseil Constitutionnel contre Toute la Loi Molac ?

Le Conseil Constitutionnel n'examine que l'article visé par la saisine, officiellement. Mais en sommes nous vraiment certains ?

Michel Neumuller

Le 22 mai au plus tard les membres du Conseil Constitutionnel auront rendu un avis sur la constitutionnalité du texte de loi, voté à une très large majorité le 8 avril au Parlement, concernant les Langues Régionales.

 

Que peut-on attendre des soi-disant “sages”. Sans doute rien de bon. Mais…




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.