Quarante ans après les Calandretas toujours vives

Le mouvement enseigne en occitan, avec les méthodes Freinet. Il ouvre les portes des écoles languedociennes ce samedi, et nous isolons deux établissements que vous pourriez aider à remplir leur mission.

Donnait-on cher de la peau de l'enseignement d'immersion en occitan, en 1979, quand le mouvement des Calandretas est né ?
Quarante ans après les Calandretas toujours vives






            partager partager

Nautrei siam

Un quart de siècle au service du débat sur le développement régional en langue d’Oc




Nautrei siam
Né en 1987 Aquò d'Aqui est un mensuel d'information indépendant dont le but est de promouvoir la langue d'oc ou occitan comme véhicule d'information.

L'occitan utilisé dans Aquò d'Aqui, ce sont essentiellement ses formes dialectales présentes en Provence Alpes Cote d'Azur : provençal, occitan alpin (ou "alpin d'oc", selon les sensibilités) et niçois, dans les variétés que nous proposent nos rédacteurs. Les deux graphies classique et mistralienne voisinent dans le journal, choisies également par les rédacteurs.


Une large part des articles sont consacrés à l'actualité régionaliste, et un regard est porté particulièrement sur l'Education.

Le journal propose régulièrement des articles sur la société régionale utilisables par les enseignants d'occitan-provençal.


Aquò d'Aqui s'attache également à couvrir des sujets sur l'environnement de Provence Alpes Cote d'Azur, et sur l'innovation sociale.


Les articles en langue régionale sont systématiquement dotés d'une clef de compréhension en français (titre, sous titre, intertitres, légendes des photos...) afin de faciliter la compréhension des lecteurs en désir d'apprendre la langue d'oc.


La profession de foi d'Aquò Aqui est de faire de la langue d'Oc un média de la cohésion et de la meilleure compréhension entre les gens, la langue d'oc est dans cette optique conçue comme un pont entre eux et non comme une barrière.


Il est à souligner que le journal est d'ailleurs facilement lisible en occitan pour nos amis et voisins pratiquant une autre langue romane. On parle de "camins de lengas" entre celles-ci, l'apprentissage de l'occitan est en effet une passerelle vers les autres langues romanes. A conseiller fortement aux décideurs en matière d'enseignement !


Pour tout contact aquodaqui@aquodaqui.info

Jeudi 12 Juillet 2012
 




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

« Bono annado… »

…bèn acoumpagnado ! » C’est-à-dire avec de bons amis ?…ou plutôt qu’elle vous procure longue vie ? Nos vieilles expressions sont peut-être à double sens. Fouillons, fouillons…

« Bono annado… »
Avèn coustumo de nous souveta bèn ritualamen à la debuto de chasco annado uno « Bono annado, (bèn) granado e (bèn) acoumpagnado ! ». Quant de cop l’avèn emplegado, aquesto espressioun, subretout iéu à moun age, e d’un biais tout machinau…


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.