Aquò d'Aqui

Lo Consèu Constitucionau enebis l’ensenhament immersiu d’une lenga regionala dins l’ensenhament public

Votée à une large majorité de députés le 8 avril, la loi Molac était contestée par des députés macronistes, appuyés concrètement par le ministère de l’Enseignement, JM Blanquer. Le Conseil Constitutionnel a invalidé la disposition majeure de la loi, et est allé jusqu’à nier le droit de parler sa langue dans un établissement public.

 

“Que modifican d’urgencia la Constitucion !” Es amb’aquela crida que Paul Molac, inspirator, redactor et defensor de la lèi qu’ara a son nom, a reagit a l’anoncia de l’avis dau Consèu Constitucionau, tombat aqueu matin dau 21 de mai.

Le Conseil Constitutionnel à l'œuvre (photo CC DR)

















            partager partager

Mistral ganhant a Malhana


Simplicité et ferveur pour la cérémonie du 25 Mars 2014 commémorant à Maillane les cent ans de la mort de Frédéric Mistral. L’affluence qu’on attendait était au rendez-vous, l’ambiance était sereine, les rituels n’étaient pas artificiels, la descendance du Maître avait choisi de contenir les crispations de ses extrêmes. Une journée salutaire.



Jorn de semana, tèmps mediòcre, lei Dieus avien pas favat la ceremonié, e la sortida de la messa dicha pèr l’archevesque das Ais e d’Arle vesié espelir quauquei parapluèias pèr aparar lei delicateis atrencaduras deis Arlatencas en beutat. 

Centenaire consensuel à Maillane le 25 mars 2014 (photo Viviana Roux)
Centenaire consensuel à Maillane le 25 mars 2014 (photo Viviana Roux)
Estoïques sus sei supèrbes chivaus blancs, lei cavaliers de la Nacien Gardiana fasien barri sus la plaça, e en fin de còmpte, lo solèu banejava pauc après lo discors dau President Vauzelle.

A l’evidènci l’esperit dau Mèstre avié penetrat lo promier magistrat de la Provença, qu’acabèt sa dicha em’un pron consequènt mossèu en provençau, après aguer enaurat mai d’un còup lo Païs d’òc e la lenga d’òc au singulier, e fach clantir l’ajetiu « occitan » en li englobant totei lei tèrras dau Miejorn dis Aup i Pirenèu.

Son audaci a bèn degut aigrejar quauquei refarniments d’orror entre certens dins lo public. Mai en si replaçant dins l’ortodossié felibrenca, e en rescontrant la pensada occitanista que n’es una gitèla, podié que rassegurar la massa de l’assistança.
 
De fach, l’ecumenisme prevalié, lei representènts de l’Istitut d’Estudis Occitans, de la FELCO, de l’AELOC èron de la partida, discretament, la jornada estènt evidentament aquela dau Felibrige, que son Capolier celebrèt pèr una dicha davant lo tombèu dau poèta sueivida pèr una vibranta Coupo Santo, qu’a mostrat que pron de monde dins l’impausanta assistança nen sabien totei lei coblets.
 
Totjorn escortada dei gardians e dei tamborinaires, la fòga vanegava pèr carrieras dau tèmps que la Comuna de Malhana rendié un òumagi òuficiau a Mistral dins lo musèu qu’avesina son ostau. Après un gigantesque banquet, lei ceremoniés contunhavon sota un vaste tibanèu. René Moucadel, dins sei fonciens municipalas coma dins aquelei d’autor, d’artiste e d’ensenhaire, bailejava l’après-dinar.

Entre lei conferèncis dau Capolier sus leis avançadas de la legislacien e aquela dau Majorau Barthès de Besièrs sus lo raionament de l’òbra mistralenca dins leis autrei regiens occitanas, afortissènt pèr la simpla pratica l’intercompreensien dei parlars occitans, leis escolans de l’escòla bilenga de Malhana venien demostrar sa mestrié dau provençau.

Tot aquò cadenciat en musica graci a l’espetaclosa e galharda armonié de la Muso Maianenco, qu’a gardat lo nom e la bandiera que li faguèt lo Mèstre.
 
A Mistral sei chausidas li an esparnhat lei glaças neblosas dei Panteons e l’orror sènsa amor dei pompas nacionalas.

Son renom s’es onorat enca’n còup au mitan de son pòple dins la simplicitat d’una manifestacien de vilagi e la fervor de son autentica posteritat. Lo biais occitan, en soma, incompatible emé lei posturas regalianas. 

Mercredi 2 Avril 2014
Alain Barthélemy-Vigouroux





1.Posté par Jacme Taupiac le 02/04/2014 22:05
Mercés d'aquel compte-rendut de çò que se passèt a Malhana lo 25 de març de 2014.
Frederic Mistral es un grand poèta provençal, donc occitan.
E nosautres, los de l'oèst del país nòstre, participam tanben, de còr, a la celebracion del Mèstre de Malhana.

2.Posté par André Pierre Fulconis le 23/07/2015 15:43
La Coupe que Mistral a baptisé Sainte est un chant de Fraternité, don voulu par des hommes fraternels, conçue par un homme fraternel, chantée par cet homme fraternel que fut Mistral. Elle ne peut être chantée que dans cet esprit. Comme la Marseillaise qui fut de tous les combats de la Liberté tout autour du monde tout au long de l'histoire. Et comme la Marseillaise, la plupart de ceux qui l'entonnent n'en connaissent pas tous les couplets... C'est l'esprit qui compte... Mais l'une comme l'autre ne peut être chantée qu'avec au coeur la Liberté, l'Egalité et la Fraternité.
Pour en savoir plus sur son créateur et ses amis, le livre"Louis Guillaume Fulconis, (1818-1873), statuaire, une vie d'amitié (Provence, Algérie, Normandie, Paris)" voir le site www.fulconis.com
Cordialement à Tous et Toutes. André Pierre Fulconis.

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de juin
Dison que...

Le Conseil Constitutionnel contre Toute la Loi Molac ?

Le Conseil Constitutionnel n'examine que l'article visé par la saisine, officiellement. Mais en sommes nous vraiment certains ?

Michel Neumuller

Le 22 mai au plus tard les membres du Conseil Constitutionnel auront rendu un avis sur la constitutionnalité du texte de loi, voté à une très large majorité le 8 avril au Parlement, concernant les Langues Régionales.

 

Que peut-on attendre des soi-disant “sages”. Sans doute rien de bon. Mais…




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.