Quarante ans après les Calandretas toujours vives

Le mouvement enseigne en occitan, avec les méthodes Freinet. Il ouvre les portes des écoles languedociennes ce samedi, et nous isolons deux établissements que vous pourriez aider à remplir leur mission.

Donnait-on cher de la peau de l'enseignement d'immersion en occitan, en 1979, quand le mouvement des Calandretas est né ?
Quarante ans après les Calandretas toujours vives






            partager partager

Tiene Coudert reviscolaire auvernhat




Tiene Coudert dans les années 2010 (Photo XDR)
Tiene Coudert dans les années 2010 (Photo XDR)
Disparu fin janvier à l’âge de 84 ans, Tiene Coudert est l’auteur d’une méthode d’apprentissage de l’occitan dialectal vivarò alpin : Parlar occitan Auvèrnhe-Velai. Ce pédagogue a professé dans l’enseignement agricole en Auvergne avant de devenir professeur d’occitan à l’Ecole Normale de Clermont (63). Il avait participé à la rédaction du Vocabulare occitan d’Àuvernha e de Velai.
 
Né en 1930, Tiene Coudert avait commencé par développer une action anti-colonialiste durant la guerre d’Algérie, alors qu’il était instituteur et syndicaliste. C’est dans ces circonstances que, comme d’autres, il prend conscience de sa propre identité occitane.
 
Après mai 1968, autre moment de cristallisation sociétale, il choisira de militer pour un meilleur partage de la langue occitane, le véhicule majeur de cette culture dont il promouvait les fondamentaux. Il a participé à la rédaction et la vie de plusieurs journaux pour cela.

 

Jeudi 5 Février 2015
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

« Bono annado… »

…bèn acoumpagnado ! » C’est-à-dire avec de bons amis ?…ou plutôt qu’elle vous procure longue vie ? Nos vieilles expressions sont peut-être à double sens. Fouillons, fouillons…

« Bono annado… »
Avèn coustumo de nous souveta bèn ritualamen à la debuto de chasco annado uno « Bono annado, (bèn) granado e (bèn) acoumpagnado ! ». Quant de cop l’avèn emplegado, aquesto espressioun, subretout iéu à moun age, e d’un biais tout machinau…


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.