Quarante ans après les Calandretas toujours vives

Le mouvement enseigne en occitan, avec les méthodes Freinet. Il ouvre les portes des écoles languedociennes ce samedi, et nous isolons deux établissements que vous pourriez aider à remplir leur mission.

Donnait-on cher de la peau de l'enseignement d'immersion en occitan, en 1979, quand le mouvement des Calandretas est né ?
Quarante ans après les Calandretas toujours vives





Gents/Persounalita

Si la bourgeoisie marseillaise avait été émancipée, Paul Ricard aurait sans doute fait souffler sur Marseille le vent d’autonomie qui venait de Barcelone. Las ! dès le sortir de la guerre il n’y croyait plus. Guy Martin avait analysé son attitude pour Pere Gros, qui s’en est souvenu en préparant le colloque que Mesclum a consacré le 2 février 2013 aux rapports entre l’industriel et l’occitanisme.


En 1997 Pere Gròs aviá questionat Guiu Martin  , lo 10 de novèmbre alòr qu’èra a escriure un trabalh a prepaus de Pau Ricard. Sei nòtas de telefonada siguèron messas en forma dins l’amira dau collòqui que l’associacien Mesclum vèn de tenir a Setème la dimenchada dau 1er de febrier.
 
Dison, aquelei nòtas, que Martin a coneissut Ricard perqué èra amic de Reboul, e tanben de Camproux. « Ricard èra un òme fòrça generós, espontanèu, estète, mai un òme d’afaires pasmens. Ai agut d’estima per eu » qu’a escrich Pere Gròs.

SEPTEMES. L’industriel Paul Ricard fut poursuivi en 1935 par le préfet des Bouches-du-Rhône, pour affichage illicite, alors qu’il était occitaniste. Glaudi Barsòtti nous rappelle les faits et le contexte.


Cu l’auriá cresut  ! Lo capitàni d’industria Pau Ricard arrestat a Porrieras per lei gendarmas en companhiá de l’agitator Jòrgi Reboul. Arribèt pasmens en 1935, au moment de la campanha per leis elecciens municipalas. « Lei gendarmas èron mandats per lei cònsols qu’avián crenta d’èstre batuts » precisa Glaudi Barsòtti.
 
N’en saup fòrça sus Pau Ricard (1909-97), qu’ambé l’associacien Mesclum e la Comuna de Setème, va consacrar, encavaucada entre fin janvier e començament de febrier, una setmana a l’òme que siguèt occitanista, çò que se conèisse pas mai que mai.
 
Tre 1942, quand Pau Ricard se marida e se consacra ais afaires, sa vida occitanista es acabada. Mai fin qu’ara, èra un militant per la lenga, e regionalista.
 
Tot debuta per lei fèstas de la Tarasca a Santa Marta de Marselha en 1932. « Jòrgi Reboul, poèta e bèl aparaire de la lenga, aviá demandat a la ciutat de Tarascon lo manequin de la bèstia fantastica per la passejar dins lo quartier, e Jòusèp Ricard, lo paire de Pau, èra dins lo comitat dei fèstas » nos racònta Glaudi Barsòtti.
En 1935 Paul Ricard est engagé politiquement aux côtés de Charles Camproux et Jòrgi Reboul (XDR)
En 1935 Paul Ricard est engagé politiquement aux côtés de Charles Camproux et Jòrgi Reboul (XDR)
1 2
Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

« Bono annado… »

…bèn acoumpagnado ! » C’est-à-dire avec de bons amis ?…ou plutôt qu’elle vous procure longue vie ? Nos vieilles expressions sont peut-être à double sens. Fouillons, fouillons…

« Bono annado… »
Avèn coustumo de nous souveta bèn ritualamen à la debuto de chasco annado uno « Bono annado, (bèn) granado e (bèn) acoumpagnado ! ». Quant de cop l’avèn emplegado, aquesto espressioun, subretout iéu à moun age, e d’un biais tout machinau…


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.