Aquò d'Aqui
Societat/Païs

"De marrit muscle n’ia ges aquí" - 08/05/2012



Près de 800 tonnes de moules sont produites dans la rade de Toulon, c’est-à-dire exclusivement à La Seine. Michel Boutemer revendique le titre de « petit producteur », fournissant un public de proximité, en moules bien iodées. Les amateurs apprécient.

Anèron, òc ! per la lenga occitana …e per leis autrei - 26/04/2012

L’ambiance était joyeuse dans une manifestation toulousaine aux revendications affirmées : la France doit signer la Charte Européenne des Langues Minoritaires, et une loi doit donner des droits réels à la présence et la diffusion des langues de France. Rencontres dans le cortège avec les manifestants de Provence Alpes Cote d’Azur et avec leurs voisins.

Una darriera ondassa solària en Provença auta ? - 13/06/2011

Aux Mées, sur la plateau de Puimichel, 36 hectares de blés et lavandes ont vu pousser les panneaux solaires chinois, exploités par une société belge, pour un prix de rachat électrique français qui baisse au point de refroidir les volontés de faire naître une « Vallée des énergies renouvelable en Haute Provence ».

L’oulivié que mouere jamai - 18/09/2010

Le grand gel de 1956 a fait reculer la culture de l’olivier, jusqu’à ce qu’on se souvienne qu’il fait une huile propice à la santé. Alors on s’est aperçu que les arbres n’étaient pas morts. On en a même trouvé plus au nord qu’on ne pensait. Ero en Febrié de 1956 e dins la journado avié fa dous-len, ém’uno quingenado de...

En prouvençau per sedurre la pratico - 29/07/2010

(Article en français et provençal) - Peu le font, mais certains l'osent : nommer leur entreprise en provençal, faire de la réclame dans leur langue. Ils ne font pas faillite pour autant.
1 ... « 27 28 29 30
Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.