Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

De flors « made in Var » per resistir au declin


VAR. La pression foncière est le premier souci des horticulteurs, au point de décourager la transmission des exploitations d’un secteur pourtant… florissant.



Toótei leis indicators fan vèire que la populacien d’orticultors s’envielhisse. Mens d’esplechas, mens d’ectaras, mens de diversitat de flors e plantas… L’essenciau se tròba dins lo Var onte se prodúson premier de flors copadas, e onte se son debanadas fa gaire leis Assisas de l’Orticultura, a Tolon.
 
Lei professionaus demàndon un Plan d’Avenir per sa professien. Lei 1700 trabalhaires dins 800 esplechas s’amenúson a cha pauc alòr que – per un còup – se díson mai competitius que leis Olandés, amé sa chifra d’afaires de 150 M€ (en França per la soleta flor copada).
La fleur coupée est la spécialité varoise mais l'activité est contrariée par la difficulté de trouver du foncier (photo MN)
La fleur coupée est la spécialité varoise mais l'activité est contrariée par la difficulté de trouver du foncier (photo MN)

La pression foncière empêche la transmission d'exploitation sur le littoral

Sa premièra empacha es la pressien foncièra dins un despartament onte la vila crèisse totjorn que mai, premier en riba de mar, onte se tròbon la màger part dei fèrmas orticòlas. Lei professionaus fan coma pòdon en reaccien, e an dubèrt un « relarg aparat », pròche de Tolon, a La Crau : 12 ha qu’a crompat Tolon Provença Mediterranèia, l’intercomunalitat dau relarg de Tolon.
 
La vòlon reproductibla, aquela iniciativa, leis orticultors varès. Avís a tótei lei premiers cònsols que son pas lèsts de laissar manjar son espaci!
 
E, tot parier qu’amé lo vin o lo fromatge, vòlon una Indicacien Geografica Protegida (IGP) « Flors dau Var », am’ un reglament francés que rendriá obligatòri de mencionar se lei flors que se cròmpon son d’origina.

Ecrit avec les suggestions de Reinat Toscano selon les parlers varois.

Dimanche 10 Novembre 2013
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Nos villes avec leur nom historique et sans enquiquineur procédurier

Un aspect de la loi Molac, votée le 8 avril, est resté à tort dans l'ombre : le droit de nommer ses rues et ses entrées de ville sans être harcelé par un obsédé de la langue unique.

De la loi loi nº 2548 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, désormais connue sous le nom de son promoteur, Paul Molac, nous avons surtout retenu les articles permettant de renforcer l’enseignement bilingue dans les établissements publics.

 

Cependant s'il est un aspect de la promotion des langues minoritaires qui a été négligé par les commentateurs, c’est celui de la signalétique bilingue. C’est un tort car cette possibilité, enfin débarrassée des attaques imbéciles de soi-disant libres penseurs, fera évoluer les mentalités de nos concitoyens, à qui sera rappelée aisément la fierté de leur terroir.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.