Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Rester aveugle après Brignoles ?


La poussée du FN dans la ville varoise abandonnée est symptomatique. Quand les gens se sentiront mieux protégés face aux effets de la crise, le FN reculera.



Arnaud Montebourg, notre ferme partisan d’une sixième république au sein du gouvernement, verra cette république-là s’éloigner de l’horizon hexagonal quand ses adversaires du Front National prendront de l’importance dans les assemblées.

Si on en croit ses propos, comme d’habitude claironnés, cette fois sur une antenne très culturelle ce mercredi 9 octobre, la poussée du FN à Brignoles serait due à l’absence de candidat crédible, c’est-à-dire, selon lui, socialiste.
 
On doute qu’il connaisse bien les ressorts des succès frontistes entre Rhône et Var. Ce mélange de ressentiment durable post colonial, de sentiment de déclin économique, et surtout de certitude que personne ne protège les « petits » aboutit étrangement à accroître la puissance d’une formation politique, dont on sait qu’elle mettrait demain au pas toute velléité contestataire des mêmes petits.
 
Nous n’oublions pas que la méfiance, la jalousie, la crainte, voire la haine de tout ce qui est étranger joue pour assurer le succès électoral du FN. Le paradoxe est que ses électeurs sont bien souvent issus d’une immigration pas si ancienne. Leurs grands-parents étaient les derniers arrivés, ils ont souffert ici avant d’être acceptés. leurs petits-enfants veulent définitivement fermer la porte derrière eux.
 
On sait que c’est illusoire. Mais le vote FN se nourrit des illusions et des désillusions de ses électeurs.
 
Plutôt que de voir la raison de la déconfiture démocrate varoise de ce weekend dans l’absence d’un super candidat, forcément rose, notre sémillant ministre devrait plutôt interroger la politique de son gouvernement.
 
Dans un contexte certes difficile, où celui-ci s’est-il montré protecteur envers les plus modestes, qui sont les plus exposés aux effets de la crise ? Quelle est sa feuille de route pour assurer qu’à la sortie de crise ces mêmes gens modestes ne seront pas oubliés par une société qui ne jure que par « l’excellence », et contribue à creuser toujours plus l’écart social entre ceux qui ont les moyens de s’en approcher, et les autres?
 
Ce sont ces autres qui font le succès électoral du FN. Continuer à les nier, ou à ne voir en eux que des xénophobes n’arrangera rien. Penser que le salut démocrate viendra d’une prééminence socialiste et d’un écartement des « petits » candidats est à peu près aussi proche de la réalité que Brignoles ne l’est de Pluton.

Mercredi 9 Octobre 2013
Aquò d'Aquí




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dans l'Aquò d'Aquí de l'été...

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.