Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.







Les articles les plus commentés







            partager partager

La Flarep vòu èstre counvidado


Le premier ministre avait dialogué avec les représentants de l'enseignement associatif en immersion. La Fédération des enseignants de langue régionale réclame un traitement d'égalité pour l'enseignement public.



La Flarep veut rejoindre les discussions sur un pied d'égalité avec les représentants d'iskatola, calandretas etc. (photo XDR)
La Flarep veut rejoindre les discussions sur un pied d'égalité avec les représentants d'iskatola, calandretas etc. (photo XDR)

Après lou visioacamp di representant de l’escolo assouciativo en inmersioun, lou 15 de setèmbre emé lou premié menistre Jean Castex, la Federacioun d’ensignaire de lengo regiounalo en Franço reno de pas se vèire trata em’egalita. Representon l’ensignamen publi e au nivèu óucitan li soun soci la Federacioun di Ensignaire de Lengo e Culturo d’O (Felco). « Reprensentan li tres quart di mai de 100 000 escoulan que seguisson un ensignamen en lengo regiounalo (bilengo e inmersiu, l'inmersiu estèn mai feble que dins l'associatiu, ndlr). Es l’Escolo Publico e l’Educacioun Naciounalo li souleto garanto de l’egalita d’acès di famiho à-n-aquel ensignamen » escriéu la Flarep dins soun plang.
 

 


Lundi 4 Octobre 2021
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí en décembre... c'est le moment où jamais de le sauver !

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.