Aquò d'Aqui


L'Union Européenne à l'épreuve de la Catalogne

Ni les Etats Européens ni l'Union Européenne ne disent fermement à l'Espagne qu'elle criminalise l'opinion démocratique. Que l'UE donne de la voix et défende ses valeurs face à un de ses membres, ou qu'elle admette qu'elle a perdu tout crédit politique.

Les lourdes peines que les juges espagnols ont infligé aux élus du Parlement Catalan et aux présidents d’Omnium Cultural et de l’Assemblée Nationale Catalane ne correspondent à aucun crime. Organiser un référendum pour l’autodétermination, poussé par la population elle-même et auquel se rendent près de trois millions de citoyens, soit une majorité d’électeurs, ne peut être un délit, mais une action qui honore les démocrates qui l’ont permise.

L'Union Européenne à l'épreuve de la Catalogne










            partager partager

Pas de catalan pour les familles des victimes du crash de l'Airbus A320


L'Airbus A320 écrasé près du Vernet emportait des Catalans. C'étaient la majorité des victimes espagnoles, Pourtant la stèle érigée à leur mémoire, rédigée en allemand, espagnol, anglais et français ne comporte pas un mot de catalan pour les familles qui sont venues se recueillir.



Pas de catalan sur la stèle d'hommage aux victimes, souvent catalanes (photo XDR)
Pas de catalan sur la stèle d'hommage aux victimes, souvent catalanes (photo XDR)
Le président de la Généralité de Catalogne, Artur Mas, sera passé tout à fait inaperçu à Seyne et au Vernet, quand il s'y est rendu après la catastrophe aérienne du 24 mars 2015.

Les médias français se sont attachés à la présence des trois chefs d'état : François Hollande, Angela Merkel et Mariano Rajoy.

Néanmoins, la plus grande partie des victimes espagnoles étaient des Catalans, et la venue du premier élu catalan aurait du lui valoir a minima quelques lignes dans les journaux, une mention au journal télévisé.

On ignore donc ce que le président Mas aura pensé de la stèle érigée au Vernet en mémoire des victimes. Celle-ci, rédigée en Allemand, Espagnol et Français, mais aussi en anglais, aurait du également comporter une traduction en catalan, langue nécessairement parlée ou comprise par la majorité des victimes espagnoles.

En témoigne la présence, avec les familles venues sur place, d'Isabel Ferrer, la responsable de l'équipe du Centre Social d'Urgences de l'Ajuntament de Barcelona, et de psychologues de la dite équipe.

La moindre des compréhensions, en la matière, aurait du pousser les responsables français à réfléchir autrement qu'en ...responsables français, et à se montrer attentifs à d'autres manières de penser, de dire, et de faire en Europe.

De nombreuses familles de victimes auraient apprécié probablement de lire dans leur langue habituelle l'hommage gravé sur la stèle du Vernet.

Dimanche 29 Mars 2015
Renat Mine





1.Posté par escape yves le 01/04/2015 00:17
Ne pas reconnaitre leur langue, c est aussi les nier, voilà ou conduit ce positionnement idéologique tellement dangereux et tellement dépassé de nos jours

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Aquò d'Aquí d'octobre arrive
Dison que...

Tarabast

Les affrontements entre policiers et manifestants en Catalogne sont nommés par les médias par l’équivalent de “chahut”. Mais derrière un mot c'est un monde complexe qui se dévoile...

A l’ora que s’acaran policiers e manifestants catalans, que s’acarnan lei governants espanhòus a afèblir lei drets d’aqueu país qu’a votat lo 17 d’octòbre de 2017 per son independència, la paraula que s’impausa pertot, dins lei medias dau Principat, es “Aldarulls”.

Tarabast


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.