Aquò d'Aqui



Pour votre journal c’est l’heure de vérité !

Assurer la succession de notre journaliste, faire plus et mieux pour vous proposer en occitan des contenus d’actualité de qualité, cela ne peut se faire sans votre aide. Et nous nous refusons à l’alternative de sa disparition. Nous pouvons compter sur vous ?

La langue occitane pour dire la société, c’est indispensable et les lecteurs d’Aquò d’Aquí en sont persuadés qui, non seulement s’abonnent à notre revue désormais bimensuelle, mais qui encore lui donnent le coup de pouce financier nécessaire quand nous le leur demandons.

 

Ils savent pourquoi ! Le prix de la revue ainsi reste bas, aussi grâce à eux retraités comme étudiants peuvent avoir accès à nos contenus, s’imprégner des valeurs occitanes, celles du respect réel de la diversité. Avec eux, la langue dira tout cela publiquement à une nouvelle génération.

 

Notre langue supposée morte par les croque morts hexagonaux respire encore grâce à vous.

 















            partager partager

Lo mecres, lei tolhas, lei toalhetas e leis eleccions

A l’ostau, a meison, at home : dedins ! Jornau gapian 7


GAP. Vous savez quoi ? Le virus du covid 19 met aussi en danger la démocratie. Tel conseil municipal élu au premier tour au risque d'emboucaner les assesseurs, laisse pourtant sa place à l'ancienne équipe, jusqu'à...



Eliana Tourtet
Eliana Tourtet
Es coma un mecres, levat qu’es totei lei jorns de la setmana ! ». Es mon dròlle que lo ditz. Lo confinament fai venir les adolescents filosòfes. Lo mieu, dau mens.


Incuei, me meto au neteatgi de printemps. Fau dire que d’aquesta passa, avem plus gis d’excusas per pas lo faire ; lo temps l’avem. Me soveniáu pas que n’aviáu tan de servietas, toalhas e toalhons : de fins, de redges, de blancs, de colorats, d’ancians que li teno, de franchament passats e de franchament gausits,  traucats n’i a. Tot lo bataclan. Gis d’excusas, fau triar e bravament. Es dur. Amo tot : les terralhas, lei sietas ancianas, lei boitas. En un mòt : lo vielh. Tot çò que ten de plaça, sens rason, sens usatgi, mai un jorn benlèu, sabem jamai... Aquò pòt servir. Alibí o escampa ?


Eleccions

Un mes fai, eriam a votar. Era lo prumier torn des eleccions per les comunas. S’es un pauc eissubliat l’ambient. Siáu conselhiera dins mon vilatgi dimpièi 30 ans. Me representavo e deviáu tenir lo burèu per votar. Una bela paur e un max d’em..., d’embestiaments per faire votar 48 personas ! D’exigéncias sanitárias sus papier mandat de la prefectura : de «  toalhetas  » per la pòrta, la taura, la manelha de l’urna, e per l’estilò comunau ! De gants de plastic per chascun son envelòpa. Nòstra cònse a degut anar especialament a Nions, 40 kilometres anar, 40 retorn, que li balhèsson un botelhon de produch de se passar sus lei mans.  Li passero 7 oras e eriam 7 a èstre elegits. Siam totes passats dau prumier còp. L’i tornarem pas. Urosament. 

Li passero 7 oras e eriam 7 a èstre elegits. Siam totes passats dau prumier còp. L’i tornarem pas. Urosament.

La lei e la realitat

Si totes son elegits, lo consèu se deu convocar e assemblar dins la setmana. Eriam convocats per lo sandes d’après. Tarlanquièron un bòn pam de la setmana, per finalament nos informar oficialament, lo vendres, que lo consèu sariá pas instalat (es lo mot). Sine die. Lo messatgi parlava de “pas avans lo 15 de mai” . Leis ancians, cònse e conselhiers devon restar en plaça e contunhan son òbra. Lei noveus esperaràn. Lo virùs es dangeirós per la democracia.
 
 
Toalhons, toalhas ...Sait-on jamais, ça peut servir (photo ET DR)
Toalhons, toalhas ...Sait-on jamais, ça peut servir (photo ET DR)


Mardi 14 Avril 2020
Eliana Tourtet




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de février mars

Aquò d'Aquí c'est d'abord un magazine d'actualité sociétale sur 28 pages sans publicités, et s'y abonner c'est disposer d'un média engagé pour la langue occitane dans sa diversité dialectale pour dire la société.

Ce numéro d'hiver vous propose bien entendu une évocation du poète et globe trotter Roland Pécout, de son histoire personnelle et de cette originalité qui a consisté pour l'essentiel à aller à la rencontre de l'autre (Afghanistan, Scandinavie, Amérique latine...) pour comprendre qui l'on était. L'homme et l'intellectuel avait plusieurs dimensions, dont l'analyse historique et littéraire d'oc n'était pas la moindre. Mais nous avons choisi de l'évoquer avec l'écrivaine et chercheuse Danielle Julien.

 

03/02/2024

Dison que...

Robert Lafont cet intellectuel qui occupa le terrain social pour une renaissance occitane

A ne pas manquer !

AIX-EN-PROVENCE. Le colloque du 14 octobre ouvre large l'éventail des domaines d'intervention d'un humaniste dont l'œuvre incontournable a généré et accompagné le second risorgimento de la conscience d'oc.


Robert Lafont fut l'artisan principal du second risorgimento de la langue d'oc. Mistral avait lié le premier à la production d'œuvres littéraires prestigieuses et à l'unité latine, Lafont, avant et après 1968 associa ce second regain à la critique coloniale et à la situation sociale comme à une relecture de l'histoire. Pour autant son œuvre littéraire et théorique, riche et diverse, marque encore tous les domaines de la création d'òc. 

 



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.