Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

L’agricultura de Crau e de Camarga se rebècon

La nouvelle Politique Agricole Commune a des conséquence sur la paysannerie du Midi


La Politique Agricole Commune est bien moins généreuse avec les agriculteurs méditerranéens, et leurs spécificités ne sont plus reconnues par des aides. Riz, foin de Crau, éleveurs face au loup… jusqu’aux horticulteurs affectés par l’embargo russe ont réagi en bloquant le Port de Marseille, à Fos…durant quelques heures.



Allaitante ou pas, sa mère ? L'Union Européenne a ses critères, pas vraiment favorables aux petites exploitations méditerranéennes (photo MN)
Allaitante ou pas, sa mère ? L'Union Européenne a ses critères, pas vraiment favorables aux petites exploitations méditerranéennes (photo MN)
Una muralha de pomas, es aquò que lei païsans provençaus an dreiçat a l’intrada dau Grand Pòrt Maritime de Marselha. Lo 25 de novembre, dins una mena de comando de nuech, lei vaquí, tóteis acampats a Fòs, lei maucontents de l’agricultura regionala : pastres, boiers, risicultors, cultivators dau fen de Crau, jusqu’ais orticultors afectats per l’ embargo rus. Èron aperaquí dos cents.
 
Leis uns vòlon que se perseguísson leis ajudas europeas, leis autres que se pòscan cochar mai lei lops, e lei boiers, élei, li son anats am’una revencidacion tecnica per aver d’ajudas ai vacas alachantas de raça Camarga…tótei causas que pòdon se resumir an’una soleta : am’un budgèt descreissent l’Union Europea e sa PAC ajudaran pus tant l’agricultura dei pichons, aquela que, amé son araire tancat dins la tèrra, nos ditz lo nom de « païsan ».
 

Les éleveurs réclament aussi des plans de chasse étendus. Ils ont une dent contre le loup (photo MN)
Les éleveurs réclament aussi des plans de chasse étendus. Ils ont une dent contre le loup (photo MN)
Pasmens l’ocupacion aurà pas durat mai que d’une nuech, que 135 CRS an fa levar lo camp a tótei dins la jornada. Lo Pòrt es un luec economicament estrategic…La tèrra l’es pus.

Sensa lei dardenas de l’Union Europea una solucion serà pas facila a trobar. Lei risicultors benleu n’auran una.

Aquela profession a vist en un an una gròssa part de sei culturas desaparéisser. Un desplafonament d’ajudas agrò-environamentalas lei podriá doblar.
 
Mai de que faire per aquela cultura dei fens de Crau, fòrça especialisada, que l’Euròpa ajudarà pas ? Trobar una solucion per aquélei que son en meme temps noirigaires  benleu? Se deviá discutir au ministèri de l’Agricultura divendres 5 de decembre. N’en parlarem mai.
 
Mai una causa es segura.  Faudrà pas comptar sus lo Conseu Regionau per compensar ce que l’Euròpa farà pas…L’Estat seriá sedusit per aquela possibilitat.

Mai coma a començat per agotar lei collectivitats, ara aquelei pòdon pus !

Ecrit en provençal avec les suggestions lexicales de Reinat Toscano.

Samedi 6 Décembre 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Nos villes avec leur nom historique et sans enquiquineur procédurier

Un aspect de la loi Molac, votée le 8 avril, est resté à tort dans l'ombre : le droit de nommer ses rues et ses entrées de ville sans être harcelé par un obsédé de la langue unique.

De la loi loi nº 2548 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, désormais connue sous le nom de son promoteur, Paul Molac, nous avons surtout retenu les articles permettant de renforcer l’enseignement bilingue dans les établissements publics.

 

Cependant s'il est un aspect de la promotion des langues minoritaires qui a été négligé par les commentateurs, c’est celui de la signalétique bilingue. C’est un tort car cette possibilité, enfin débarrassée des attaques imbéciles de soi-disant libres penseurs, fera évoluer les mentalités de nos concitoyens, à qui sera rappelée aisément la fierté de leur terroir.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.