Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc












            partager partager

Elisa Alegre : "le castell est une métaphore de la société catalane"


Elisa Alegre vit à Tarragona. Cette anthropologue a rejoint la Colla dels Xiquets de Tarragona. Si à l’intérieur du château humain elle oublie son individualité, elle n’en porte pas moins un regard réfléchi sur le phénomène.



Elisa Alegre livre son analyse du Castell, comme symbolique de la société catalane dans Aquò d'Aquí de novembre 2018 (photo MN)
Elisa Alegre livre son analyse du Castell, comme symbolique de la société catalane dans Aquò d'Aquí de novembre 2018 (photo MN)
Pourquoi s'accrocher les uns aux autres, accepter des poids incroyables sur les épaules ?

Dans notre société tellement individualisée, les relations sociales deviennent toujours plus fluides, changeant au gré de nos déplacements dans le monde…Elles n’ont plus la même force qu’aux temps où l’on vivait entre gens du village. Or, le castell, symboliquement, métaphoriquement, peut représenter cette proximité entre les gens, parce qu’ils poursuivent le même but.

C’est aussi une expérience corporelle. Ce que je ne tolérerais jamais ailleurs, particulièrement comme femme, là je l’accepte : qu’on agrippe mon dos, que des gens s’accrochent à moi, me poussent fortement, m’imposent jusqu’à leur salive, mettent leur pied contre ma joue…Dans le castell  notre notion d'espace vital disparaît totalement.

Accepter d'avoir mal pour en protéger les plus faibles

Ce groupe humain de quelques trois-cents personnes, hétérogène, vit les problèmes de tout groupe humain. Mais il est notable que pour eux la priorité reste le castell.

A souffrir au milieu du castell, avec des pieds dans les côtes, on s’oublie pour la réussite commune. Par exemple, en cas de chute, là où je suis, je ne sentirai rien, car les compagnons acceptent d’avoir mal pour me protéger.

C’est un aspect positif de cet oubli de soi dans le castell.

Lire aussi A Tarragona units per reussir
Le corps individuel accepte un temps de se fondre dans le corps collectif. L'anonymat et l'oubli de soi pour mener à bien un but commun (photo MN)
Le corps individuel accepte un temps de se fondre dans le corps collectif. L'anonymat et l'oubli de soi pour mener à bien un but commun (photo MN)

Dans le mensuel Aquò d'Aquí de novembre Elisa Alegre développera les différents aspects du Castell, la pyramide humaine des Catalans, et expliquera pourquoi cette part de la culture catalane nous dit beaucoup sur la société, et explique sa force dans les crises. Pour profiter de ce long entretien abonnez-vous dès maintenant.

Mardi 16 Octobre 2018
Michel Neumuller





1.Posté par Lo raiòu/Lou raiòu le 11/11/2018 02:20
Article cortet per una simbolica emparaulada. Gramecí per aqueste article !

Article courtet per uno simboulico emparaulado. Grameci per aqueste article !

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.