Aquò d'Aqui


La Langue d’Oc
dans le parler d’aujourd’hui

Connaissez-vous la signification de cette expression ?


Et patin coufin * :

A - n'oublie pas tes patins ni ton couffin
B - etcetera
C - coucou je suis là (expression enfantine)


Répondre


Qu'es aquò, qu'es aquò ? (6)

Les devinettes d'Andrieu Lagarda, en languedocien, sont un modèle de finesse.Vous essayez de trouver... et vous nous écrivez la réponse.


Vaquí la devinalha dau jorn

Qu'es aquò, qu'es aquò ? (6)

Mai li tiran
sus la garganta
 e mai canta


Qu'es aquò ?



 














            partager partager

Contes et Rencontres en Droma : lo public festèja Malika Verlaguet


BARRONIES. Le festival ''Contes et Rencontres'' a ouvert son livre merveilleux à la Coopérative Viticole de Nyons. Et la jeune conteuse Malika Verlaguet, accompagnée du musicien Frédo Mascaro, a déjà conqui le public.



Malika Verlaguet avait déjà été remarquée l'an passé. Elle confirme devant un public fourni (photo AC)
Malika Verlaguet avait déjà été remarquée l'an passé. Elle confirme devant un public fourni (photo AC)
Destriada en 2011 en Lozèra per de membres de l’associacion ''Contes et Rencontres'', Malika Verlaguet es apreciada per sei talents, sa jovença e son energia contagiosa.

De son accent deliciós, ont se pòu detectar totei leis especificitats dau roergat, chala un public bilingüe, se que non coneissaire, d'istòrias tant fòlas que poëticas.
 
Ges de morala, mai una lutz. Ges de lectura, mai dau tiatre.

Quasiment cade mòt es sostengut per de gèsts, de mimicas.

Una mesa en scèna un pauc dramatisada, au sen d'un espaci restrench, que pòrta sus eu lo dinamisme e l'entosiasme.

Un varam (une aura) particulier reinha. Lo public, eu, ris regulierament, respònd ai questions, participa. Una interactivetat dins quala se convida la musica, trobant eisament sa plaça dins aquel espectacle bilingüe. 

Ses trois langues préférées : l'occitan, le français ...et la musique

Tot coma lo cònte tradicionau en eu-meme, lei performanças de Malika son universalas. De pònts entre francés e lenga d'òc, en passant per la musica, religan leis òmes.

Per çò que dins aquel Aveiron luenchenc, que nos pareis una Occitània exotica, s'i tròba de racinas.
 
E se durent aquela serada la contairitz d'abòrd vòuguèt partejar de tradicions, ela joguèt tanben en favor dei « tres lengas » qu'afecciona : l'occitan, lo francés e la musica. Tot aquò, lo public l'a pron comprés. E a pron ris.
 
Dins lei còntes de Malika tot es possible e tot es esmovent.

Un  garri tomba amorós d'una saucissa. Un joine òme, pivelat per la planeta Venus, la vòu jónher. Un òme-lop maudich dèu portar una rauba en peus de princessas, per rompre lo sòrt.

Un enfant demanda a son paire « coma faire per èsser urós dins la vida ? ». La musica en cò leis òmes nais dau « desespèr » e de la « jòia ».
 
« Es coma aquò » amé Malika. Mai, mentre que leis espectators èron partits rejónher lei personatges sus de luenchencas tèrras imaginàrias, retorn a la realitat : «E cric e crac, lo conte es acabat».  

Mardi 26 Novembre 2013
Amy Cros




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Votre numéro d'été invite à respirer
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.