Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc












            partager partager

Cabanons rebats de nòstra cultura




LA SEYNE. La nouvelle exposition du Cercle Occitan est consacrée aux cabanons. D’une belle diversité ils disent encore notre rapport à la terre: celle des ancêtres, celle qu’on travaille.



Reflets de notre culture le cabanon fait l'objet d'une exposition à la Maison du Patrimoine de La Seyne (photo Ceucle Occitan DR)
Reflets de notre culture le cabanon fait l'objet d'une exposition à la Maison du Patrimoine de La Seyne (photo Ceucle Occitan DR)

A l’ora d’ara quora vos passejatz dins un bòsc dau país ambé d’ostalets per la dimenjada dei Tolonencs, se pòt ben que siegan de cabanons provençaus, regrandits d’un membre, engençats d’una lambrusca e d’una taula en terrassa.

 

Lo Ceucle Occitan de La Sanha i consacra una de sei mòstras, de tria coma de costuma (de se rementar aquela de la pèsca, e una autra dei joguinas de nistons!). La podetz visitar a l’Ostau dau Patrimòni despuei lo sèt de decembre e tot lo mes de genier 2020.

 

Aperavans, aquelei cabanons qu’ara vesèm coma bastidons de campanha, èran de luecs de trabalh” nos vèn Patricia Jouve. “Lei païsans l’i laissavan leis otís par facturar una tèrra una briga aluenchada de sa bastida. A cha pauc son devenguts de luecs per s’espacejar”. Mai que d’un de la vila i tornava puei la dimenjada en familha, per de beleis partidas, una taulejada, o alimentar una arma de poeta luenh dau çaganh de la ciutat.

 

De’n pertot n’en trobam, es un fach de societat provençau : en Droma li dien “un granjon”, e dins la Vauclusa “un maset”. A Marselha es “lo cabanon” ben coneissut.

 

Entre autrei caracteristicas, la màger part dau temps s'i ajusta una aubre utile : un fruchau, una figuiera, un tilhòu. Sovent bordeja un clapier, perqué faliá ben acampar lei pèiras per lo bastir, o una vinha, perqué sensa aquò jamai l’auriá plaçat aquí, lo païsan.

 

la basa de la mòstra, finalament son nòstrei remembranças, perqué mai que d’un n'avèm un de cabanon, o n'avèm agut trevat un” vèn Catarina Nicodèmi, autre cepon dau Ceucle Òc. “Son nòstrei sovenirs d’enfància aquelei molons de pèiras e de cauç, e mai qu’aquò, son preciós” nos tòrna Patricia Jouve, que se rementa leis olivadas a Nions, e lei soidas que lei acaban.

 

A l’Ostau dau Patrimòni s’i podrà admirar de reconstituciens de membres de cabanon, d’otís e segur de fòtos, d’aqueleis obratges populars, fach un pauc de’n pertot dins lo país. “Avèm vougut valorisar sa diversitat” nos ditz encara Patricia Jouve. “Mai totei rèstan lo liame entre nòstrei rèires, trabalhaires de la tèrra, e la tèrra ela”.

 


Jeudi 2 Janvier 2020
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.