Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Cabanons rebats de nòstra cultura





LA SEYNE. La nouvelle exposition du Cercle Occitan est consacrée aux cabanons. D’une belle diversité ils disent encore notre rapport à la terre: celle des ancêtres, celle qu’on travaille.



Reflets de notre culture le cabanon fait l'objet d'une exposition à la Maison du Patrimoine de La Seyne (photo Ceucle Occitan DR)
Reflets de notre culture le cabanon fait l'objet d'une exposition à la Maison du Patrimoine de La Seyne (photo Ceucle Occitan DR)

A l’ora d’ara quora vos passejatz dins un bòsc dau país ambé d’ostalets per la dimenjada dei Tolonencs, se pòt ben que siegan de cabanons provençaus, regrandits d’un membre, engençats d’una lambrusca e d’una taula en terrassa.

 

Lo Ceucle Occitan de La Sanha i consacra una de sei mòstras, de tria coma de costuma (de se rementar aquela de la pèsca, e una autra dei joguinas de nistons!). La podetz visitar a l’Ostau dau Patrimòni despuei lo sèt de decembre e tot lo mes de genier 2020.

 

Aperavans, aquelei cabanons qu’ara vesèm coma bastidons de campanha, èran de luecs de trabalh” nos vèn Patricia Jouve. “Lei païsans l’i laissavan leis otís par facturar una tèrra una briga aluenchada de sa bastida. A cha pauc son devenguts de luecs per s’espacejar”. Mai que d’un de la vila i tornava puei la dimenjada en familha, per de beleis partidas, una taulejada, o alimentar una arma de poeta luenh dau çaganh de la ciutat.

 

De’n pertot n’en trobam, es un fach de societat provençau : en Droma li dien “un granjon”, e dins la Vauclusa “un maset”. A Marselha es “lo cabanon” ben coneissut.

 

Entre autrei caracteristicas, la màger part dau temps s'i ajusta una aubre utile : un fruchau, una figuiera, un tilhòu. Sovent bordeja un clapier, perqué faliá ben acampar lei pèiras per lo bastir, o una vinha, perqué sensa aquò jamai l’auriá plaçat aquí, lo païsan.

 

la basa de la mòstra, finalament son nòstrei remembranças, perqué mai que d’un n'avèm un de cabanon, o n'avèm agut trevat un” vèn Catarina Nicodèmi, autre cepon dau Ceucle Òc. “Son nòstrei sovenirs d’enfància aquelei molons de pèiras e de cauç, e mai qu’aquò, son preciós” nos tòrna Patricia Jouve, que se rementa leis olivadas a Nions, e lei soidas que lei acaban.

 

A l’Ostau dau Patrimòni s’i podrà admirar de reconstituciens de membres de cabanon, d’otís e segur de fòtos, d’aqueleis obratges populars, fach un pauc de’n pertot dins lo país. “Avèm vougut valorisar sa diversitat” nos ditz encara Patricia Jouve. “Mai totei rèstan lo liame entre nòstrei rèires, trabalhaires de la tèrra, e la tèrra ela”.

 


Jeudi 2 Janvier 2020
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí d'octobre arrive... abonnez vous vite !

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.