Aquò d'Aqui


Carriera d'Aubanha ...

Huit morts, 2700 évacués...mais après le drame de Marseille le droit à se loger dignement est toujours aussi théorique.

Un an après l’escrancament de dos immòbles dins lo centre ancian de Marselha,  mai de cent cinquanta autrei desclarats perilhós siguèron estats vuejats de seis abitants, e se’s desvelat a chapauc d’un latz una tiera d’escandòls ligats a l’abitat indigne, d’un autre latz la prefonda indiferència de tot lo monde dei captaus marselhès. Enfin, l’Estat que vòu tant tenir lo poder dins lei territòris siguèt tanben lo grand absènt dau problèma, emai dei soluciens.

Carriera d'Aubanha ...















            partager partager

Vos dons sont notre carburant


Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.



En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.

Notre mensuel de décembre-janvier publiera les noms de nos donateurs. Sans eux, pas d'avenir pour la langue d'oc, langue de l'information !

Andrieu Neyton a chausit de partejar son prèmi litterari entre promotors de l'occitan, entr'elei, nòstre jornau (photo MN)
Andrieu Neyton a chausit de partejar son prèmi litterari entre promotors de l'occitan, entr'elei, nòstre jornau (photo MN)
En octobre nous devrons signaler le cas d’André Neyton. L’homme de théâtre ne nous a rien dit quand nous l’avons interviewé, en marge du Grand Prix Littéraire de Provence, à Ventabren. Il n’a pas crié sur les toits qu’il se déferait au plus vite de la somme liée au prix. En fait il nous a envoyé, dans les jours qui ont suivi, un chèque plusieurs fois centenaire en euros.

Savez-vous à quel point, au moment de satisfaire au couperet fiscal des cotisations Urssaf, notre trésorière a apprécié ? Cher Andrieu, cet argent a fait baisser d’un coup le stress que notre vaillante association ressent trop régulièrement, puisqu’elle n’a ni banquier ni groupe lobbyiste dans sa poche…Et qu’elle n’en veut pas !
 
Ainsi, lecteurs, abonnés, souvent très fidèles, et bien plus nombreux qu’il y a deux ans, vous êtes notre presque seul soutien, avec certaines collectivités locales, qui parfois, elles, ont pu faire défaut. Mais quel soutien ! Fidèle, et discret. Vous ne criez pas sur les toits les dons que vous nous faites. Vous n’exigez pas que nos articles disent comme vous le voudriez. Vous êtes le silencieux mais indispensable carburant de notre projet : faire de notre langue d’oc, de notre occitan, une langue qui dit l’actualité, si possible intelligemment, pour parler du pays comme il va, ou comme il ne va pas.
 
Votre soutien, si régulièrement exprimé, nous permet ainsi de ne jamais, depuis 2005, augmenter le prix de notre abonnement. Ainsi vous pratiquez une forme de solidarité. Avec vos dons, certains qui voient leurs revenus baisser, continuent à s’abonner, et ne sont ainsi pas coupés du fil de l’actualité dite en Lenga Nòstra ou, si vous l'entendez mieux ainsi, en Lengo Nostro.
 
Merci pour nous, et pour eux.

Jeudi 22 Novembre 2018
Aquò d'Aquí




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


L'Aquò d'Aquí de novembre arrive bientôt
Dison que...

Abonatz vòstre CDI professor(a)s e sauvatz Aquò d’Aquí

Amis professeurs d'occitan-langue d'oc, si vous le demandez au centre de documentation de votre établissement, il s'abonnera. Vous aurez alors fait beaucoup pour la soutenabilité de notre titre.

Abonatz vòstre CDI professor(a)s e sauvatz Aquò d’Aquí

Joan-Pau, professor d’occitan-lenga d’òc dins lo ròdol de Sant-Gaudens, li agradariá que seis escambis de liceans amé lei Balearas siguèsson valorisats ; a Sarà seis animacions ai collègis marselhés deurián èstre conoissudas de tota l’encontrada d’ensenhaires, e lei collègas la veirián amé mai de seriós…

 

 



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.