Aquò d'Aqui


            partager partager

Un tresen collectiu de solidaritat provençau amé la democracia catalana


TOULON. Ce collectif s'est créé après un appel public qui a recueilli quarante signatures. Après Aix-Marseille et Nice, Toulon verra organisé bientôt un débat sur la situation de cette République en gestation, confrontée à un Etat liberticide.



Les membres fondateurs du collectif à Toulon (photo, avec l'aimable autorisation de Pierre Louis Pages DR)
Les membres fondateurs du collectif à Toulon (photo, avec l'aimable autorisation de Pierre Louis Pages DR)
A Niça fa detz jorns lo Collectiu de solidaritat amé la Republica Catalana convidava l’ancian deputat europenc de Regions et Peuples Solidaires, François Alfonsi, a charrar amé lo public. Un mes aperavans, es l’associacien Premsa Occitana qu’organizava un debat a l’Ostau de Provença, a s'Ais…Subjèct : lo combat republican en Catalunya…
 
Despuei quauquei jorns, vaquí qu’un Collectiu s’es tanben creat a Tolon e dins son relarg, en seguida d’una crida qu’a acampat quaranta sòcis. Li comptam un cantaire coma Miquèu Montanaro e de còlas coma aquela de Regions et Peuples Solidaires, lo Partit Occitan o Europa Ecologia lei Vèrds.
 
L’animator dau Collectiu, Pèire Costa, pensa tanben lèu lèu organizar un debat pubic per afavorisar la melhora compreneson dei Provençaus amé lei Catalans que luchan a l’ora d’ara per la democracia au sieu.

Jeudi 5 Avril 2018
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

On vous parle des poétesses d'oc ?
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.