Aquò d'Aqui








L'Union Européenne à l'épreuve de la Catalogne

Ni les Etats Européens ni l'Union Européenne ne disent fermement à l'Espagne qu'elle criminalise l'opinion démocratique. Que l'UE donne de la voix et défende ses valeurs face à un de ses membres, ou qu'elle admette qu'elle a perdu tout crédit politique.

Les lourdes peines que les juges espagnols ont infligé aux élus du Parlement Catalan et aux présidents d’Omnium Cultural et de l’Assemblée Nationale Catalane ne correspondent à aucun crime. Organiser un référendum pour l’autodétermination, poussé par la population elle-même et auquel se rendent près de trois millions de citoyens, soit une majorité d’électeurs, ne peut être un délit, mais une action qui honore les démocrates qui l’ont permise.

L'Union Européenne à l'épreuve de la Catalogne






            partager partager

Naissance d'un Collectif de solidarité avec le peuple catalan à Nice


NICE. Formé d'associations occitanistes, et de solidarités internationalistes il ouvre une prescription en ligne afin de financer un programme d'activités fourni.



Le Collectif des Alpes Maritimes en Solidarité avec le Peuple Catalan s’est constitué le 9 février dernier et organisera sa première manifestation publique le 24 mars, à Nice. Une visio-conférence avec diverses personnalités européennes y sera suivie d’un débat. Le CAMSP cherche actuellement une salle pour ce débat, et également les moyens de financer ses activités à venir.
 
C’est ainsi qu’une « cagnote » est ouverte sur le site Le pot commun. Objectif 2000 € sous 30 jours!
 
«  Notre activité jusqu’à présent donne lieu à la sympathie du public rencontré, notamment sur les marchés de Nice, où nous continuerons à être présents », précise Anna Martin Novo, une des animatrice du Collectif..
 
Le jeune collectif a produit un texte en quatre points, l’Appel pour la démocratie en Catalogne pose que : le conflit en Catalogne est politique et donc doit donner lieu à un traitement politique; que les citoyens doivent pouvoir s’exprimer sur leur avenir par un référendum ;    que tout ceci implique l’arrêt des persécutions judiciaires ; que le résultat des élections du 21 décembre 2017 doit être respecté, en particulier par l’élection du président qu’auront choisi les députés.
 
« Nous soumettons ce texte à la signature d’organisations reconnues pour la défense des droits de l’Homme » souligne Anna Martin Novo.
 
Quant au Collectif, il envisage une action publique par mois.
Place Masséna (photo XDR)
Place Masséna (photo XDR)


Jeudi 22 Février 2018
Michel Neumuller





1.Posté par REINAUDO Jean Louis le 11/03/2018 01:19
Bonjour, je viens de recevoir un message de Roselyne Grac qui nous écrit
«Bonjour à toutes et tous,
Ci dessous une proposition de signature par la FI de " l'appel de Nice pour la démocratie en Catalogne".
Voulez vous transmettre ce mail très vite aux membres de votre GA, et que chacun d'eux me retourne sa réponse au plus vite, afin que je puisse en faire part aux rédacteurs de cet appel.
Merci à vous tous
Roselyne»
Suite au message envoyé par Arthur repris ci-dessous:
"Salut Roselyne,
en pièce jointe tu trouveras un texte d'appel pour la démocratie en Catalogne.
La FI 06 souhaite-t-elle en être signataire ?
Amitiés
Arthur"
Je suis membre d'un groupe d'appui (GA) des alpes maritimes, de la France insoumise.
Notre mouvement n'est pas structuré de la même façon qu'un parti politique, d'ailleurs il ne se revendique pas comme tel.
La cellule de base dans laquelle les actions, les problématiques actuelles, les débats idéologiques, les prises de position etc. se décident, est le GA.
Cette information établie je précise, sans trop me tromper, qu'Arthur est un ami de Roselyne, et à ce titre lui envoie un message pour demander son soutien. Mais pourquoi s'adresse-t-il à elle en tant que représentante (ou porte-parole, ou déléguée, ou responsable, ou interprète, enfin ce que vous voulez) de la FI 06 qui est une organisation qui n'existe pas.
Les insoumis des GA ne sont pas soumis à un chef, voire une cheffe. Ils sont seuls habilités à se représenter eux mêmes conformément à leur charte nationale, et ils tiennent à ce que cela se sache.
Cela étant, sur le fond, je suis prêt à soutenir vos revendications et à venir m'informer (le 24 mars) de la situation en Catalogne qui nous préoccupe effectivement.
PS: "Appel pour la démocratie en Catalogne" Il me serait intellectuellement agréable de savoir ce que vous entendez par le terme «démocratie».

2.Posté par Michel Neumuller le 11/03/2018 10:24
A titre personnel, une réaction. En est-on là ?

Un référendum le 1er octobre 2017, des élections générales le 21 décembre, une moitié du peuple de Catalogne se prononce systématiquement pour la République, ses représentants en prison ou en exil forcé, des menaces inquisitoriales sur des centaines de gens qui on exprimé une opinion politique, une justice aux ordres se substitue au dialogue politique...

Mais des gens engagés politiquement en France si mal informés qu'ils demandent à ce propos ce qu'il est entendu par "démocratie"???

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Aquò d'Aquí d'octobre arrive
Dison que...

Tarabast

Les affrontements entre policiers et manifestants en Catalogne sont nommés par les médias par l’équivalent de “chahut”. Mais derrière un mot c'est un monde complexe qui se dévoile...

A l’ora que s’acaran policiers e manifestants catalans, que s’acarnan lei governants espanhòus a afèblir lei drets d’aqueu país qu’a votat lo 17 d’octòbre de 2017 per son independència, la paraula que s’impausa pertot, dins lei medias dau Principat, es “Aldarulls”.

Tarabast


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.