Aquò d'Aqui


L’occitan enseigné “dans le cadre de l’horaire normal”

Ne rêvons pas, loi Molac ou pas, l’emploi du temps continuera à proposer le choix à l’élève : occitan ou repas de midi ? Il convient de préparer la réaction dès maintenant, question d’égalité.

Bien qu’elle fut amputée par le Conseil Constitutionnel de dispositions majeures, la Loi Molac enfin promulguée autorise quelques avancées pour l’enseignement des langues régionales. Ainsi, théoriquement les “heures poivre” auront vécues et l’occitan devrait rejoindre les matières qui ont droit à des horaires “normaux”.

 

Mais théoriquement et pas plus… il est donc temps pour les défenseurs de se mobiliser. La rentrée scolaire doit être préparée.


















            partager partager

Trios vocals occitans, à vos partitions !


ILONSE. Un second concours de trios vocals en occitan pour le mois d'avril dans la Tinée.



De g à d : Michel Bianco, Jean-Luc Domenge; en bas le trio Trelutz (photo MN)
De g à d : Michel Bianco, Jean-Luc Domenge; en bas le trio Trelutz (photo MN)
 
« C’est sans doute le plus difficile, chanter à trois. Si, dans une chorale, un vient à trébucher, ça passe presque inaperçu ; en revanche, avec un trio, ça ne pardonne pas ». Patrick Meyer, de Cantar lou Païs, poursuit son idée, lancée l’an passé : « je souhaite favoriser la rencontre des chanteurs, sur scène et en dehors. C’est enrichissant pour tous ».
 
A Ilonse (06), le six avril prochain, « TresVous » rassemblera une quinzaine de trios chantant occitan « dans toutes ses variétés », pour un concours qui promet de beaux moments au public.
 
Le principe restera simple, comme à Cabris l’an passé, pour la première édition : constituer un trio, préparer deux chants en òc, et régler 10€ d’inscription.
 
« Le trio est la forme exigeante par excellence, mais l’idée reste la même qu’avec le festival « Cantar lou Païs », favoriser l’évolution du chant polyphonique en occitan, et le valoriser » souligne Patrick Meyer.
 
Pour cette seconde édition, l’organisateur et par ailleurs éditeur d’ouvrages sur le chant populaire, et d’un site web dédié à la chanson traditionnelle provençale, a demandé le parrainage de Michel Bianco. Le fondateur du Corrou de Bèrra devrait d’ailleurs participer à une table ronde, où il dialoguerait avec Jan-Luc Domenge, grand collecteur de mémoires provençales, et du linguiste Sylvain Casagrande. Tous trois seront invités à échanger sur le thème du « présent et de l’avenir du chant  populaire d’oc ».
 
Michel Bianco nous le disait, lors d’un entretien voici  près de trois ans : « Le chant polyphonique, que je préfère appeler chant polyvocal, en fait a toujours existé chez nous. Il s’est mieux conservé qu’ailleurs dans les montagnes, disons du « grand sud ». Une tradition tellement vivace ! 
 
Tout renseignement et inscriptions via 04 93 09 61 74 et cantarloupais@gmail.com

Mardi 15 Janvier 2019
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



Chanjar la Constitucion ? Dins l'Aquò d'Aquí d'estiu ne'n parlam
Dison que...

Quid de Mayotte ?

A la rentrée notre mensuel vous proposera une enquête fouillée sur la société du plus récent des départements français, dont la reconnaissance de la langue formait part de la loi Molac.

Que saviez vous de la politique de promotion du créole à la Réunion ? Et question subsidiaire, que savez vous vraiment de l’Ile de Mayotte, des tensions historiques et culturelles qui travaillent ce département français, dont seuls de rares échos parviennent en Métropole ?

 

Une des grandes satisfactions de notre journal reste de pouvoir vous en dire plus sur des des situations et des enjeux qui échappent à beaucoup.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.