De l’alfa e de l’òmega de la ciutat

Les habitants d'une ville doivent pouvoir officiellement co-construire les projets urbains. Faute de quoi, le jeu est fermé, et dangereux : des spéculateurs favorisent une équipe politique qui servira leurs intérêts. Et les conséquences peuvent être dramatiques.

Aperaquí detz mila personas dimècres de sera manifestavan còntre l’incuria dau municipe marselhès que laissa en risc d’espòutir mai que mai d’imòbles dau centre ancian.
De l’alfa e de l’òmega de la ciutat






            partager partager

Stage de Villeperdrix : la langue d’oc par la communication amicale


Paléographie, langue, musique et débats certes, mais dans un esprit franchement convivial. Les fondateurs créent un climat amical pour ce stage qui se déroule dans les tout premiers jours de juillet à Nyons.



Créé il y a dix ans, ce stage de provençal annuel se déroulera à Villeperdrix les 4, 5 et 6 juillet 2013.
 
D'abord conçu à Vaison, le projet vit finalement le jour à l'Est de Nyons grâce au travail de Jean-Louis Ramel et de Jean-Bernard Plantevin, connus dans l’univers musical régional, avec le soutien de l’assocation Culture et langue d'oc, de Croupatas et de l'Université Nyonnaise du Temps Libre.
 
Précurseurs dans le milieu, les animateurs du stage ont su attirer chaque année des participants de tous horizons, au nombre plutôt stable, avec 25 à 40 demandes selon le jour.
 
« C'est un noyau intéressant, bien vite un cercle d'amitié » note Jean-Bernard Plantevin, permettant de « cultiver la langue, la culture et surtout des liens, afin d'aller au-delà de nos différences et renforcer notre identité personnelle ».
 
« On essaie de cultiver la tolérance lors du stage » insiste-t-il, « et puis c'est un endroit où l'on échange, car les tensions n'existent que s'il n'y a pas de communication » poursuit Jean-Louis Ramel.
 
Adieu les a priori, avec ce stage, les plus réticents pourront se sentir à l'aise. Plus qu'un simple stage de langue, ce projet se veut universaliste, ouvert, dans le mouvement. 
Les organisateurs veulent créer un climat amical (photo AC)
Les organisateurs veulent créer un climat amical (photo AC)

Débats, musiques et sorties

« Lors des pré-soirées, on fait un débat autour d'un sujet actuel, et cette année c'est un élève de première qui mènera le débat, dans le cadre de son TPE » explique Jean-Bernard Plantevin.
 
Plusieurs ateliers seront proposés aux stagiaires. Vally Laget se chargera d'initier les stagiaires à la paléographie bilingue, Jean-Louis Ramel permettra aux élèves de « s'approprier des contes, apprendre à les raconter », tandis que Jean-Bernard Plantevin, qui vient de sortir son CD « Tron de disque », conduira l'animation musicale.
 
Une promenade est organisée avec visite à l'Abbaye de Bodon. A ne pas oublier, l'importance du gîte d'étape d'Angèle et le Moulin du Château, partenaires du stage. Enfin, les veillées seront également ouvertes au public. 

Dimanche 23 Juin 2013
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

Marseille la tartuferie a assez duré

MARSEILLE. Etudiant en sciences politiques, Julien Bonnefont a consacré un mémoire au rapport entre urbanisme et population à Marseille au mitan des années 2010. Comme d’autres, il pointait à l’époque les risques induits par un laisser-aller des pouvoirs municipaux quant aux populations modestes de la ville-port.

Marseille la tartuferie a assez duré
Cinq morts à Marseille, et peut être davantage dans les heures et les jours à venir… Les secours sont à pied d’œuvre rue d’Aubagne pour sauver ce qui peut encore l’être après l’effondrement de trois immeubles en plein centre-ville en début de semaine.  


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.