Aquò d'Aqui


Lengas minorisadas : enfin una estrategia de reconquista

Avec un rassemblement peu couru et parisien, un fait majeur vient pourtant de survenir le 30 novembre : les défenseurs des langues minoritaires se sont alliés et ont décidé d’une feuille de route.

Davant la Glèisa Santa Clotilda, brandussan lei bandièras : negras amé tèsta de Maure, o arminas de muma color, sang e òr amé crotz de Forcauquier e Tolosa, o l’estrella de l’independentisme catalan, e d’autrei. Benlèu que son pas mai que sièis cents lei manifestants, mai ben colorats. Un arc de seda dei minoritats lenguisticas de l’exagòne. Justament èra la tòca d’aqueu recampament : faire molon, e charrar de ce que partejan totei, una lenga mespresada, en dangier de disparéisser.

Lengas minorisadas : enfin una estrategia de reconquista















            partager partager

Se voulès pourta pèiro au travai etnougrafi dóu Museon Arlaten


ARLES. Le musée d’ethnographie arlésien fait appel aux connaissances de son public. Le weekend prochain les portes du Cerco lui sont ouvertes.



8 et 9 juin, journées du public qui contribue au musée provençal (photo XDR)
8 et 9 juin, journées du public qui contribue au musée provençal (photo XDR)
La dimenchado venènto lou Musèu Arlaten durbira si porto is afouga que volon i’ adurre soun gàubi . « Saupriéu pas bèn vous dire quant d’obro counservan sènso detai sus soun lue d’óurigino o lou biais de se n’en servi, mai coumtan emé lou publi pèr nous i’ajuda » que dis Celino Salvetat, uno di beilesso de l’óuperacioun « Journado de la Countribucioun ».
 
Lou biais es forço simple : lou mounde vèn au Cerco (l’ourganisme de reviscoulamen di musèu, en Arle), li 8 e 9 de jun, per d’atalié o de vesito, e pòu i’adurrre siegue soun saber, siegue soun envejo.
 
« D’un cousta avèn besoun de coumpetènci particuliero, ansin per saupre mai sus lo biais d’utilisa li vèsti especiau dóu culte judeo-coumtadin. Avèn li tartan de preguiero mai coneissèn pas tóuti li pratico. Aven peréu forço particioun de musico en caièr de tambourinaire, mai sabèn pas quino musico farié… »
 
Adounc lou publi dóu Museon Arlaten es counvida à dire, un segoun soun saber o la tradicioun familialo, e à faire coneisse l’autro au galoubet o a l’acourdeoun…
 
En mai d’acò, lou publi poudra parla dis óutis o de touto meno d’óujèt, que mai que d’un cop auran vist sei grand se n’en servi… Sènso coumta que podon tambèn mena au musèu li foutougrafìo de si rèire quouro venien vesita l’Arlaten d’a passa tèms…
 
Aquelo iniciativo es estado labelisado pèr l’Unioun Euroupenco au titre de « 2018 annado éuroupenco de la culturo ». Li resultat deurien èstre restitui dins de journado au publi a l’autouno.
 
Lou Museon Arlaten aro encaro es barra au publi. Despièi 2009. Lo lentas e impourtant trabai de reabilitacioun deurié s’acaba à la touto fin de 2019. Em’uno museografìo touto renouvelado.

Mardi 5 Juin 2018
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

L'Aquò d'Aquí de fin d'année s'attelle à la charrue
Dison que...

C'est pas (encore) dans la poche !

Vous avez chez vous le guide parfait de conversation en occitan courant ? Vite, dites-le nous, parce qu'on marne un peu côté pratique.

Je ne vois pas de guide pratique de conversation digne de ce nom en occitan. 

Un guide qui d'un coup d'œil vous dise comment nommer tout ce qui se trouve dans votre cuisine ou dans un supermarché ; un recueil d'expressions toutes faites qui vous permette d'animer une conversation, avec un index impeccable ; un thésaurus qui vous glisse sous les yeux sans efforts les synonymes adaptés...
C'est pas (encore) dans la poche !


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.