Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

Sant-Gervàsi, lo festenau sensa competicion

Dans ce festival gardois de nombreuses vidéos font entendre l'occitan


Ouvert à tous, gratuit et dépourvu d’esprit de compétition, le Festival de Vidéo Amateur de Saint-Gervasy a clos sa cinquième édition le 7 février. L’association Rayons d’oc y met en exergue les films tournés en pays d’Oc.



La 5è édition du festival a attiré le public (photo LG DR)
La 5è édition du festival a attiré le public (photo LG DR)

''Rescontre'' es un pauc l'istòria d'una passion per lo cinèma, que se parteja, que se duèrb au monde e que vèn populària.

 

Partida de pauc, l'associacion de videastas amators Rayons d'oc aguèt l'ambicion fòla d'acampar lei gents, de toteis atges, de totei mitans, a l'entorn d'un eveniment que se fai pauc a cha pauc un nom.

 

 Aqueu festenau, es Miquèu Gravier que ne'n bastiguèt lo concèpt : « voliáu organizar un festenau en assajant de faire clantir la lenga ». Lei videòs son rodadas en Occitania mai tanben en Catalonha.

 

Miquèu se felicita de « la majoritat de realizacions en lenga nòstra ».

 

D'aitant mai que leis objectius grands d'aquela manifestacion son « la difusion de corts-metratges en occitan ò tractant de la vida occitana e de seis aspècts lei mai divèrs ».


'Lei gents s'i senton sensa concurréncia'

Anne-Marie Venture, ela, ven d'Aigas-Mòrtas. Se rendèt au festenau per lo promier còp.

 

 « Lei gents s'i senton sensa concurréncia, es mielhs » que jutja, e d'apondre « car an pas vergonha de venir presentar quicòm ». Per Joseta Brunel, que participèt au festenau embé son film « La vòta en Aigas-Mòrtas », aquela abséncia de competicion li convèn : « ieu presente pas un film per la glòria... puèi la competicion me sembla una istòria de patricolatge ».

 

La volontat de supremir lo concèpt de concors dau festenau ten subretot dau « pauc de mejans que possedís Rayons d'oc, emb un subrecòst d'organizacion que li sariá fatau » segon Miquèu Gravier.

 

Vengut d'Arle per d'en promier acompanhar sa femna, Roland Roux regreta de pas « aver agut de disctuda sus lei films », subretot a l'entorn d'un reportatge (Darnier passat) que, per eu, « aviá un discors excluant ».

 

Ais uelhs d'Anne-Marie, lo festenau permet tanben de « se trobar embé lei gents que senton la mema fe per lei memei causas : lei tradicions e la lenga ».

 


Una operacion seduccion

Guillaume Chevalier, passionné du costume arlésien, figure dans un documentaire (photo AC DR)
Guillaume Chevalier, passionné du costume arlésien, figure dans un documentaire (photo AC DR)
Guillaume Chevalier, eu, es un collegian de 14 ans que viu a Vauvert. Parla la lenga nòstra mai, subretot, faguèt l'objèct d'un documentari de Jérémy Durand (participant au festenau) a l'entorn de sa passion per lo costume arlatenc.
 
Guillaume s'expausèt davant un public encantat de veire son travalh de cordura. « Es fòrça esmovent » que ditz a prepaus de la difusion.
 
Vengut per lo promier còp, vei en aquel eveniment un « festenau fòrça interessant embé de subjècts pron variats ». Admet apreciar lei films prepausats « mai per lo contèxte que per la fòrma », quet que siegue adonc, lo nivèu dau videasta.
 
Lo public se diversifica, coma se diversifican lei films. « La frequentacion es en auça, subretot gràcia ais esfòrts realizats en comunicacion » constata l'organizator. 

Mardi 10 Février 2015
Amy Cros




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans ce numéro d'avril du mensuel Aquò d'Aquí

Dison que...

Nos villes avec leur nom historique et sans enquiquineur procédurier

Un aspect de la loi Molac, votée le 8 avril, est resté à tort dans l'ombre : le droit de nommer ses rues et ses entrées de ville sans être harcelé par un obsédé de la langue unique.

De la loi loi nº 2548 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, désormais connue sous le nom de son promoteur, Paul Molac, nous avons surtout retenu les articles permettant de renforcer l’enseignement bilingue dans les établissements publics.

 

Cependant il est un aspect de la promotion des langues minoritaires qui a été négligé par les commentateurs, c’est celui de la signalétique bilingue. C’est un tort car cette possiblité, enfin débarassée des attaques imbéciles de soi-disant libres penseurs, fera évoluer les mentalités de nos concitoyens, à qui sera rappelée aisément la fierté de leur terroir.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.