Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Merci à nos lecteurs !


Le problème de routage qui a affecté une partie de nos abonnés a trouvé solution, grâce à ceux qui parmi vous nous ont informé de l'arrivée du journal.



Erreur de routage...mais tout finit bien grâce à votre vigilance !
Erreur de routage...mais tout finit bien grâce à votre vigilance !
Voici deux semaines nous vous demandions de nous avertir de la réception de notre numéro de septembre.

En effet, ce journal a été envoyé à nos abonnés sans que leur adresse ne fasse apparaitre ni leur commune ni leur code postal.

Une trentaine d'entre vous nous ont immédiatement appris que leur magazine était bien arrivé mais bien sans les mentions indispensables. En effet, ceux parmi nos abonnés qui habitent une rue au nom rare, comme par exemple un héros local tombé durant la Résistance, ou un écrivain à la notoriété locale, ou encore un médecin ayant toujours vécu là, ceux-là recevaient leur numéro, les logiciels de la Poste les retrouvant.

Mais ceux qui habitent rue Général De Gaulle, place Victor Hugo ou avenue de la République, ceux-là avaient été privé de la lecture d'Aquò d'Aquí.

Grâce à vos réponses nous avons pu rapidement montrer au routeur de notre journal qu'il était responsable de l'erreur et réclamer - avec succès - un retirage et réexpédition du numéro d'octobre à ses frais.

Si toutefois le journal ne vous était pas parvenu à ce jour, faites nous le savoir. Nous suivons de près les développements de cette histoire...Nous sommes bien entendus désolés de ce contretemps.

Jeudi 1 Octobre 2020
Aquò d'Aquí


Tags : Aquo d'Aqui


Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dans l'Aquò d'Aquí de l'été...

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.