Aquò d'Aqui


            partager partager

Macarel piratat demanda sosten


TOULOUSE. La boutique en ligne de textiles estampillés en occitan a été piratée au pire moment, celui des achats de fin d'année. Tout doit rentrer dans l'ordre dès ce vendredi.



La boutique à Toulouse, toujours achalandée, n'attend plus que le rétablissement du site web pour les commandes (photo XDR)
La boutique à Toulouse, toujours achalandée, n'attend plus que le rétablissement du site web pour les commandes (photo XDR)
Lo site oèb de la celebrissima botiga en linha de vestits marcats "occitan" siguèt piratada pèr un hacker dimenja passat. Siguèt impossible alòr de passar comanda.

"Nos es arribat au pièger moment" comenta Danis Cantornet, lo baila de la botiga. "Ja veniám de barrar lei pòrtas dos còps pèr evitar lei desbordaments dei passa carrièras de gilets jaunes" que nos ditz, pèr pas patir de destruccions.

Lo hacker ? "Un èstre coard que destrusse ce que d'autres an bastits amé fe e passion". 

Normalament, lo site oèb deuriá èstre actiu tre divèndres 14 decembre, e lo monde es convidat a ajudar lo mai que possible, per sei crompas, lo vendaire de camisas estampadas "Òc!"

Jeudi 13 Décembre 2018
Michel Neumuller





1.Posté par NICOLA le 13/12/2018 22:09
esperavan que tot sià coma davant es a dire que la botiga macarel se dobriga coma cal e que lo piratge sià piratat.

la florença nicola especialiste de petassou

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.