Aquò d'Aqui


            partager partager

Lo Mistral bofarà per lei afairistas




En 1948-49 le Mistral (ici en gare Saint-Charles à Marseille, roule encore au charbon (photo XDR)
En 1948-49 le Mistral (ici en gare Saint-Charles à Marseille, roule encore au charbon (photo XDR)
« Compausat de veituras deliciosament vintage…devèn un luec originau e atipic… ». Lo Mistral que religava París e Marselha en 9 oras tre leis annadas cinquanta, lo vaquí reciclat en trin glamour per òmes d’afaires que vòlon una taula per parlar chifra d’afaire entre banquiers o industriaus.
 
La filiala d’eveniments de la SNCF, Trains Expos Evénements, l’a reviscolat mai li a gardat son envelopa d’inòx per aquò.

E desenant , serà l’endrech onte se parla contracts e autreis estrategias d’entrepressas.
 
Benlèu que deman es dins lo Mistral que se vendrà lo Rafale…

Amé lo TGV lo vaquí a la retirada

Tre 1948 tirat per una locomotiva negra au carbon de tipe BB, va siguèt a partir de 1952 per una motriça electrica, que li fasiá ganhar de temps.

S’arrestava ren qu’a Lion e simbolisava dejà lo biais de la SNCF, que delaissariá totjorn que mai lo desplaçament de proximitat, au benifici dei grandei linhas.
 
Trin dei gents cochós   que volián rejonhe la capitala francesa a la provençala, finalament siguèt empachat per la concurréncia de l’avion tre leis annadas 1970, e siguèt remisat d’un còp en 1982, amé la dubertura de la linha TGV entre Paris e Marselha.
Puis il se meut à l'électricité, à partir des années 1950 et jusqu'à sa provisoire mise à la retraite de 1982 (Photo XDR)
Puis il se meut à l'électricité, à partir des années 1950 et jusqu'à sa provisoire mise à la retraite de 1982 (Photo XDR)

Mardi 12 Mai 2015
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.