Aquò d'Aqui


            partager partager

Lei làmias entraïnan l’escaufèstre en Mediterranèa nòrd

Le requin a plus à craindre de l'homme que l'inverse, selon les océanologues


Recrudescence d’apparitions de requins entre Barcelona e Toulon ? Plusieurs alertes l’ont fait penser cet été. Réchauffement climatique et protection de la pêche pourraient l’expliquer. Mais la psychose prend vite le relais de la réalité observée.



Si les populations de requins bleus se maintiennent et qu'il est encore possible de les pêcher, d'autres espèces telles que le requin blanc disparaissent de Méditerranée (photo XDR)
Si les populations de requins bleus se maintiennent et qu'il est encore possible de les pêcher, d'autres espèces telles que le requin blanc disparaissent de Méditerranée (photo XDR)
A la mitat dau mes de julhet, sièis plajas siguèron enebidas au public, entre Barcelona e Ròsas, au destapat d’una jornada que tres pèis ferams siguèron apercebuts pròches de la riba de mar.

L’ escaufèstre siguèt puei prefond dau costat de Seta e d’un biais generau de la riba occitana de Mediterranèa, bòrd que de làmias l’i èron vistas pereu.

Psicòsa o recrudescéncia au nòrd d’una espècia que se rescòntra puslèu au sud de la mar blura ?

Lo dètz d’avost, vaquí que Jan-Pau Ballotin e son fiu Olivier, dos pescadors de La Seina, veson pitar una brava bèstia am’aleiron, que finalament se fa veire, e que vira alentorn dau batèu un quart d’ora de temps.

« Puei avèm remontat la lència , que quauqua ren de gròs li aviá pitat » qu’a ditz Olivier Ballotin au jornau Var Matin puei. Après un quart d’ora de lucha, s’apercebèron qu’èra un làmia de 25 quilòs, que relarguèron a la mar.

Rescaufament e aparament deis aigas per explica

Les restrictions à la pêche lui auraient constitué un garde manger au nord de la Méditerranée (photo XDR)
Les restrictions à la pêche lui auraient constitué un garde manger au nord de la Méditerranée (photo XDR)
Quinge jorns avans, es de vacanciers qu’avián filmat un autre pèis feram « peu blu », pròche d’una plaja en Corsega.

Doas rasons son en generau evocadas per explicar que se rescontran mai lei làmias en Mediterranèa nòrd despuei una trentena d’annadas : premier la dubertura dau canau de Suez auriá rendut mai aisat lo passatge de làmias bluras de la Mar Roja a la Mediterranèa, au fieu deis annadas; puei lo rescaufament climatic auriá fa de nòstreis aigas septentrionalas un polit ecosistèmi, per aqueleis espècias que restavan mai volontiers dins lo sud.

Enfin, la subre pesca au sud, e l’aparament deis aigas au nòrd, aurián fach de la riba nòrd una despènsa dei bèlas per lei pèis ferams.

La màger part dei làmias se veson pus au nòstre

Lo dangier am’elei seriá pas tant grand. « Doas atacas seguras solament son sotalinhadas per l’istòri au nòstre, en 1884 e 1886 » qu’a ditz Bernat Séret, dau Musèu Nacionau d’Istòri Naturala de París, qu’aviá questionat lo setmanier Le Point.

En veritat li auriá mens de squales qu’aperavans en Mediterranèa. La làmia blanca, que se rescontrava mai que mai au siècle XIX s’i seriá pus vista despuei fòrça temps.

« Per la màger part deis espècias avèm perdut 90% deis individus » que sotalinha l’oceanològue Francesc Poisson, estacat au Musèu oceanografic dau Monegue.
Les individus de moins de 2 m se rapprochent plus facilement du littoral (XDR)
Les individus de moins de 2 m se rapprochent plus facilement du littoral (XDR)

Mercredi 27 Août 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.