Aquò d'Aqui


            partager partager

Lei bars e restaurants duerban après una setmana d'enebicien


AIX-MARSEILLE. Finalement le préfet de Région ré-autorise l'accueil des clients dans bars et restaurants, avec des conditions d'hygiène renforcée.



Café provençal d'Aix. Il était empêché par les décisions d'Etat (photo MN)
Café provençal d'Aix. Il était empêché par les décisions d'Etat (photo MN)
A l'ora qu'a Paris se tracta d'organisar l'accès de la practica ai restaurants e ai bars, a Marselha e a s'Ais, l'Estat acacha l'enebicien de faire tot parier. Lo ministre de la Santat aviá decidit la barradura de totei aqueleis establiments dins lei doas vilas fa una setmana, e d'un biais unilaterau.

Subran lo monde dei bailes politics provençaus aviá denonciat lo caractèr autoritari de l'Estat, qu'aviá decidit sensa cap de concertacien. Lo Consèu Regionau aviá lançat un recors juridic per anullar la decisien governamentala.

Aièr diluns lo prefect de Regien en Provença a renonciat a la severitat d'aquela mesura, e son arestat autorisa l'acuelh dau public dins bars e restaurant, dau moment que lo monde es assetat, amé un metre entre doas cadièras e pas mai de sièis practicas per chasque taula. 

Lo meme jorn L'Ostau de Provença, l'establiment municipau d'acuelh deis activitats provençalistas nos fasiá saupre qu'eu èra pas autorisat encara a reçaupre de public.

Mardi 6 Octobre 2020
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.