Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

La diversitat linguistica coma la diversitat biologica


Pour le linguiste australien Nicholas Evans, la disparition des langues amoindrit la capacité d'adaptation de l'espèce humaine. Il publie "Ces mots qui meurent" aux éditions La Découverte.



Nicholas Evans : Ces mots qui meurent : les langues menacées et ce qu'elles ont à nous dire. La Découverte, 2012. 389 p., 28,50 €.
Nicholas Evans : Ces mots qui meurent : les langues menacées et ce qu'elles ont à nous dire. La Découverte, 2012. 389 p., 28,50 €.
L'autor es un linguista australian, qu'a fòrça trabalhat sus lo terren per estudiar de lengas pauc coneigudas, e soventei-fes a mand de s'amoçar. Son libre es un argumentari en favor de totei lei lengas dau monde, sachènt que la mitat d'entre elas – tres mila ! - riscan de desaparéisser dins quauquei desenats d'ans.
 
Per Evans, la diversitat linguistica es tant importanta coma la diversitat biologica. La rason fondamentala es que, coma lo ditz lo linguista H .Bernard, citat per l'autor, « tota reduccion de la diversitat linguistica demenís la capacitat d'adaptacion de nòstra espècia, perqué apaurís la serva de coneissènças onte podem posar. » (p. 42)
 
Per un autre linguista citat, J. Fishman, « es ren que quora cada collectiu adutz sa contribucion pròpria a la tapissariá de l'istòria mondiala, e quora cadun d'entre elei es acceptat e respectat segon aquela contribucion, que lei nacionalitats divèrsas finissan per obesir a un sentiment de reciprocitat, caduna estènt capabla d'aprendre e de tirar profiech deis apòrts deis autrei. » (id.)

Le sort des langues dépend de "batailles idéologiques"

Sabon ben, leis occitanistas, que lengatge e pensada son ligats estrechament, e qu'una lenga es pas soncament de mòts, mai una cultura, un biais de pensar lo monde. Partènt d'aquò, l'idèa centrala desvolopada per l'autor es que la coneissènça objectiva de la realitat es pas possible au travèrs d'una soleta lenga, mai per la soma dei coneissènças amolonadas dins totei lei lengas dau monde.
 
Evans illustra sa demonstracion amé fòrça exemples - pron estonants - trobats dins de lengas pauc espandidas, que mòstran la diversitat e la riquessa remirablas dei parlars umans. En mai d'aquò, de lengas raras pòdon adurre d'informacions sus l'istòria d'un pòple, ò ajudar per comprendre d'escrituras dispareigudas.
 
Lei mejans tecnics actuaus permetan de collectar e de conservar de donadas audiovisualas. Mai çò mai important, de segur, es de gardar pron de locutors. Per aquò, ditz l'autor, lo sòrt de fòrça lengas depend largament « d'importantas batèstas ideologicas ». E menciona lo catalan coma exemple de la volontat d'aparar una lenga...

Mercredi 10 Juillet 2013
Gèli Fossat




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dans l'Aquò d'Aquí de l'été...

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.