Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc












            partager partager

La diversitat linguistica coma la diversitat biologica


Pour le linguiste australien Nicholas Evans, la disparition des langues amoindrit la capacité d'adaptation de l'espèce humaine. Il publie "Ces mots qui meurent" aux éditions La Découverte.



Nicholas Evans : Ces mots qui meurent : les langues menacées et ce qu'elles ont à nous dire. La Découverte, 2012. 389 p., 28,50 €.
Nicholas Evans : Ces mots qui meurent : les langues menacées et ce qu'elles ont à nous dire. La Découverte, 2012. 389 p., 28,50 €.
L'autor es un linguista australian, qu'a fòrça trabalhat sus lo terren per estudiar de lengas pauc coneigudas, e soventei-fes a mand de s'amoçar. Son libre es un argumentari en favor de totei lei lengas dau monde, sachènt que la mitat d'entre elas – tres mila ! - riscan de desaparéisser dins quauquei desenats d'ans.
 
Per Evans, la diversitat linguistica es tant importanta coma la diversitat biologica. La rason fondamentala es que, coma lo ditz lo linguista H .Bernard, citat per l'autor, « tota reduccion de la diversitat linguistica demenís la capacitat d'adaptacion de nòstra espècia, perqué apaurís la serva de coneissènças onte podem posar. » (p. 42)
 
Per un autre linguista citat, J. Fishman, « es ren que quora cada collectiu adutz sa contribucion pròpria a la tapissariá de l'istòria mondiala, e quora cadun d'entre elei es acceptat e respectat segon aquela contribucion, que lei nacionalitats divèrsas finissan per obesir a un sentiment de reciprocitat, caduna estènt capabla d'aprendre e de tirar profiech deis apòrts deis autrei. » (id.)

Le sort des langues dépend de "batailles idéologiques"

Sabon ben, leis occitanistas, que lengatge e pensada son ligats estrechament, e qu'una lenga es pas soncament de mòts, mai una cultura, un biais de pensar lo monde. Partènt d'aquò, l'idèa centrala desvolopada per l'autor es que la coneissènça objectiva de la realitat es pas possible au travèrs d'una soleta lenga, mai per la soma dei coneissènças amolonadas dins totei lei lengas dau monde.
 
Evans illustra sa demonstracion amé fòrça exemples - pron estonants - trobats dins de lengas pauc espandidas, que mòstran la diversitat e la riquessa remirablas dei parlars umans. En mai d'aquò, de lengas raras pòdon adurre d'informacions sus l'istòria d'un pòple, ò ajudar per comprendre d'escrituras dispareigudas.
 
Lei mejans tecnics actuaus permetan de collectar e de conservar de donadas audiovisualas. Mai çò mai important, de segur, es de gardar pron de locutors. Per aquò, ditz l'autor, lo sòrt de fòrça lengas depend largament « d'importantas batèstas ideologicas ». E menciona lo catalan coma exemple de la volontat d'aparar una lenga...

Mercredi 10 Juillet 2013
Gèli Fossat




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.