Aquò d'Aqui



Pour votre journal c’est l’heure de vérité !

Assurer la succession de notre journaliste, faire plus et mieux pour vous proposer en occitan des contenus d’actualité de qualité, cela ne peut se faire sans votre aide. Et nous nous refusons à l’alternative de sa disparition. Nous pouvons compter sur vous ?

La langue occitane pour dire la société, c’est indispensable et les lecteurs d’Aquò d’Aquí en sont persuadés qui, non seulement s’abonnent à notre revue désormais bimensuelle, mais qui encore lui donnent le coup de pouce financier nécessaire quand nous le leur demandons.

 

Ils savent pourquoi ! Le prix de la revue ainsi reste bas, aussi grâce à eux retraités comme étudiants peuvent avoir accès à nos contenus, s’imprégner des valeurs occitanes, celles du respect réel de la diversité. Avec eux, la langue dira tout cela publiquement à une nouvelle génération.

 

Notre langue supposée morte par les croque morts hexagonaux respire encore grâce à vous.

 















            partager partager

La Region e la lenga : novèla dona o continuitat ?

Quelle nouvelle donne pour le régionalisme en Provence après l'élection au Conseil Régional ?


Avec les élections régionales en Provence, le président reste Renaud Muselier, les élus délégués aux langues régionales eux changent. Mais quelle sera la politique régionale en la matière ? Celle d'une seule association ? Ouverte et plurale ? Moment délicat pour les défenseurs dans leur diversité.



Lei doas memei tieras que pòplon ara encar un còup lei sètis dau Consèu Regionau s’èran atencionadas a marcar sus sei professions de fe son interès per l’especificitat regionala.


Le Rectorat a donné le premier signe en déclarant l'Observatoire de la langue provençale coordonateur des discussions en vue d'un contrat Région-Etat.

La tiera « Bastissem la Region de deman » de Teiric Mariani, entre lei cinc prioritats que se donava, escriviá l’engatjament « Transmettre nos traditions et valoriser notre patrimoine ». La tiera « Nòstra Region promier » de Renaud Muselier s’engatjava a montar de 10 % lo budget de la cultura e proclamava, entre lei cinc proposicions que fasiá sus aqueu subjèct : « Affirmer nos traditions et défendre nos langues régionales » e precisava : « provençal, gavot et nissart ».

 

Se ramentarem qu’a l’auba de la precedenta mandatura la mema majoritat aviá adoptat una deliberacion lo 24 de Junh 2016 monte s’engatjava a promòure « le provençal, le gavot et le niçard » «pluralité linguistique » qui « est la spécificité de notre région dans l’espace de la langue d’oc », e proclamava sa volontat « qu’ainsi l’ensemble des acteurs œuvrant dans le domaine des langues et cultures régionales sera associé à l’orientation et à la réalisation de ce programme ». Lo camin es adonc tot traçat.

 

Es que se pòu imaginar mai de precision ? Lo Forum d’Oc a mandat en totei lei tieras un questionari cortet per li demandar ce que comptavan de proposar per transmetre la lenga a la joinessa. Una soleta tiera a respondut, sènsa suspressa « Oui la Provence ».

 

Coma que vague, la novèla assemblada a fisat a sa 12° Vice-Presidenta, l’avocata Virginia Pin, sieisena ajoncha au Cònsol de Tolon, « l’art de vivre, le patrimoine et les traditions », delegacion tenguda fins ara, sota una apelacion un pauc diferenta, per lo Vice-President Felipe Vitel que se representava plus. Es adonc ela qu’aurà la carga de definir concretament la politica decidida per lo President e l’Assemblada en matèri de lenga e de cultura regionalas. Chausit per èstre sus la tiera de Renaud Muselier, lo Conselhier Regionau Jan-Pèire Richard, President dau « Couleitiéu Prouvènço » e promotor de l’ « Ousservatòri de la lengo e de la culturo prouvençalo » de Chivau-Blanc en Vauclusa, es estat nomat president de la Comission d’estudi e de travalh « Patrimoine, tradition, et langues régionales ».

 

Aquela chausida estonarà pas quand se saup la sollicituda de la Region per l’Ousservatòri de Chivau Blanc, qu’a finançat l’essenciau dau projet de 800 000 € qu’a costat son radobament, e qu’es estat inaugurat per lo President de la Region en persona en 2020. Mai evidentament, vengut elegit de la Republica, Jan-Pèire Richard va deure aquistar l’estatura d’un recampaire au servici d’una politica que lo President Muselier e son equipa a jusqu’ara voguda de totala dubertura a la granda diversitat dei biais de defendre la lenga e la cultura originalas de Provença. Es naturalament ce que li sovetam.

 

Recentament s’es poscut mesurar la sensibilitat de la question quand una iniciativa d’un foncionari dau Rectorat das Ais a laissat pensar, au dintre dau Consèu Academique de la Lenga Regionala, que la Convencion legalament obligatòria entre Region e Estat per que siágue organisat l’ensenhament de la lenga regionala, podriá venir tripartita en li rajustant l’Ousservatòri, ansin promogut coordinator de totei lei moviments de promocion de la lenga. La vivacitat de la reaccion dau Forum d’Oc e dei principaleis associacions regionalas pròchi lo Reitor e lo President de la Region, a demostrat qu’aquela afirmacion se turtava a un refus sènsa discussion. Subran d’alhors lo Director de la Cultura dau Consèu Regionau respondiá au President dau Forum d’Oc lo 1° de Julhet qu’aquela proposicion èra una iniciativa individuala « qui n’engage en rien la Region Provence-Alpes-Côte d’Azur », e conclusiá en afortissent : « Soyez assuré de la volonté de la Region à continuer à dialoguer avec l’ensemble des parties prenantes pour définir avec elles les dispositifs adéquats ». Nen demandam pas mai.


Mercredi 18 Août 2021
Aquò d'Aquí




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de février mars

Aquò d'Aquí c'est d'abord un magazine d'actualité sociétale sur 28 pages sans publicités, et s'y abonner c'est disposer d'un média engagé pour la langue occitane dans sa diversité dialectale pour dire la société.

Ce numéro d'hiver vous propose bien entendu une évocation du poète et globe trotter Roland Pécout, de son histoire personnelle et de cette originalité qui a consisté pour l'essentiel à aller à la rencontre de l'autre (Afghanistan, Scandinavie, Amérique latine...) pour comprendre qui l'on était. L'homme et l'intellectuel avait plusieurs dimensions, dont l'analyse historique et littéraire d'oc n'était pas la moindre. Mais nous avons choisi de l'évoquer avec l'écrivaine et chercheuse Danielle Julien.

 

03/02/2024

Dison que...

Robert Lafont cet intellectuel qui occupa le terrain social pour une renaissance occitane

A ne pas manquer !

AIX-EN-PROVENCE. Le colloque du 14 octobre ouvre large l'éventail des domaines d'intervention d'un humaniste dont l'œuvre incontournable a généré et accompagné le second risorgimento de la conscience d'oc.


Robert Lafont fut l'artisan principal du second risorgimento de la langue d'oc. Mistral avait lié le premier à la production d'œuvres littéraires prestigieuses et à l'unité latine, Lafont, avant et après 1968 associa ce second regain à la critique coloniale et à la situation sociale comme à une relecture de l'histoire. Pour autant son œuvre littéraire et théorique, riche et diverse, marque encore tous les domaines de la création d'òc. 

 



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.