Glaudi Bressand nous a quitté

Il était habitué des stages d'occitan estivaux, durant lesquels il pratiquait son activité de prédilection : l'écoute des autres.

Glaudi Bressand  nous a quitté
Glaudi Bressand s’est simplement affaissé lors d’une cueillette en montagne le 30 juillet dernier, et ne s’est plus relevé. Il avait 72 ans. 






            partager partager

L'autre Jaurès


Jaurès, en France on peut s'en réclamer de la gauche à la droite. Et on ne s'en est pas privé en 2014. Pourtant nul n'a souligné qu'il fut ferme partisan de l'enseignement des "dialectes". Bizarre ? Non, cyniquement français, simplement.



L'autre Jaurès
Tot dau long de 2014, s'es fòrça parlat de Jaurès, per comemorar lo centenari de sa mòrt, dins totei lei jornaus e sus totei lei cadenas de televisien que fan un pauc plaça a l'informacien. 

Era d'agiografié, òsca sant Jean Jaurès, sacrificat carriera Montmartre sus l'autar dau pacifisme au  moment que si sopava mé sei colegas.

Encuei es aimat e venerat de la gaucha la mai roja a la drecha la mens republicana.

Ai legit de desenaus d'articles, vist un molonàs de documentaris consacrats a Jaurès en 2014 e tanbèn agachat una discutida (imaginari) entre Jaurès e Clemenceau, au teatre.

Se mi revèn, era Jean-Claude Drouot, que faguèt de belugas mé lo ròle de Thierry la Fronde dins leis annadas 1960, que aqueu còp jugava Jan Jaurès.

Bòn comedian, Drouot fasié un Jaurès mai que convenable, mai m' un acènt ponchut qu'avié ren de veire mé l'acènt tarnés dau personagi istorique.

Coma si pòu concebre un Jaurès parlant ponchut sensa escondre sa personalitat vertadiera ? Li a qu'a Paris qu'un autor va pòu crèire.

A Londra, degun farié parlar un erò escossés emé l'acènt londonian. Farié petar dau rire leis espetators. A Berlin, degun farié prendre a n un Bavarés l'acènt prussian. Parier a Roma o a Madrid...
 
Dins tot ce qu'ai vist e legit a prepaus de Jaurès jamai s'es parlat de son afogament per la lenga d'Oc e per son aparament.

Convèn de legir, a n aquèu prepaus, l'article de Jaurès publicat en 1911 dins la Dépêche de Toulouse, "Sur l'enseignement des dialectes". 

Lo sujèt dau Jaurès occitan, occitanofone e, dins l'article de la Dépêche, aparaire de totei lei lengas minorisadas, a interessat degun dins la capitala de la France "une et indivisible". 

Mardi 6 Janvier 2015
Andrieu Abbe





1.Posté par chauvin colette le 07/01/2015 20:21
Jaures fai l'unanimitat nationala AVURA,coma Guy Moquet...
Pichota informacion:O sabo ben que La Marseillaise es pas lo jornau lo mai legit ,qu'es pas un jornau nacionau mai aqueu jornau,èu,sota la pluma de Raymond Bizot,a publicat lo dimenche 21 de decembre una pagina completa sus "Jaurès et la langue d'Oc".
N'i avià agut d'autres fai un pauc de temps.
La Dépêche dau 18-03-1897,dau 27-09-1909 e dau 15-08-1911 contenon leis articles interessants sus aquèu subjèct.

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Aquò d'Aquí danse costumé et manifeste pour la République !
Dison que...

Provença se rebrassa !

— Alors maintenant vous allez dire : “ Région Sud ” ? — Ò pas mai ! Provença se rebrassa !

« (…) Dins touto aquelo bouscarasso
Que fourmidable se rebrasso
Envers lis enemi de noste libre noum (…) »
F. Mistral Calendau

Provença se rebrassa !
La bouscarasso ,  aquèla de discussions sensa fin  per trobar un nom a la Region. 

 


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.