Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

Jan Pau de Gaudemar au cap deis universitats francofonas




Jean-Paul de Gaudemar, en 2006, au Rectorat d'Aix-Marseille (photo MN)
Jean-Paul de Gaudemar, en 2006, au Rectorat d'Aix-Marseille (photo MN)
Jan-Pau de Gaudemar, l’ancian rector de l’Acadèmia d’Ais-Marselha (2003-2011), laissarà son pòste de conselhier pròche lo segretari d’Estat a l’Ensenhament Superior, Teiriç Mandon, dins un mes.
 
Es que lo professor d’universitat es nomat rector de l’Agencia Universitària de la Francofonia tre lo 7 de decembre, ont’a estat elegit per lo Consèu d’Admenistracien au mes de setembre.
 
L’AUF representa 800 establiments universitàris dins  103 país. S’ajuda premier leis universitats a montar un sistèmi d’evaluacien de seis ensenhaments, ajuda tanben directament leis estudiants dins de projècts de recerca. E pòrta pèire a la cooperacien entre universitats « dins lo respèct de la diversitat dei culturas e dei lengas » que ditz son site web.
 
Après d’annadas de silenci, JP de Gaudemar aviá aplicat, dins l’Acadèmia d’Ais-Marselha, la circularia (qu’aviá en veritat escricha, eu, dau temps qu’èra conselhier dau menistre de l’Educacien)  de mesa en òbra dau Consèu Academic de la Lenga Regionala dins son Acadèmia.
 
Es que durbirà a l’idèa dei lenga regionalas e minoritarias la francofonia ? De seguir…

Lundi 12 Octobre 2015
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Nos villes avec leur nom historique et sans enquiquineur procédurier

Un aspect de la loi Molac, votée le 8 avril, est resté à tort dans l'ombre : le droit de nommer ses rues et ses entrées de ville sans être harcelé par un obsédé de la langue unique.

De la loi loi nº 2548 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, désormais connue sous le nom de son promoteur, Paul Molac, nous avons surtout retenu les articles permettant de renforcer l’enseignement bilingue dans les établissements publics.

 

Cependant il est un aspect de la promotion des langues minoritaires qui a été négligé par les commentateurs, c’est celui de la signalétique bilingue. C’est un tort car cette possiblité, enfin débarassée des attaques imbéciles de soi-disant libres penseurs, fera évoluer les mentalités de nos concitoyens, à qui sera rappelée aisément la fierté de leur terroir.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.