Aquò d'Aqui


            partager partager

Hommage à Aimat Serre


L'auteur de Bogres d'Ases a désormais sa plaque commémorative.



Aimat Serre (photo XDR)
Aimat Serre (photo XDR)
Tout à la fois fils de paysan/mineur et de couturière, historien et ethnologuqe, Aimé Serre (1922-93) était un homme modeste, et n’avait utilisé l’autobiographie que pour peindre son époque, la société qui l’avait vu naître et son monde tel qu’il avait évolué.
 
Dans Bougres d’Ases, publié en 1974, cet enseignant gardois dépassera la honte de sa langue, transmise par l’administration et jusque par ses propres instituteurs, pour devenir militant occitan et signer l’un des textes les plus marquants de la littérature d’oc au XXè siècle.
 
Une plaque commémorative a été déposée sur la place qui porte son nom dans la commune qui l’a vue naître, La Capelle-Masmolène, le 23 juin 2013.  

Pour en savoir plus

Mardi 25 Juin 2013
Michel Neumuller





1.Posté par Audibert le 03/05/2016 09:13
Peut-on trouver une traduction en français de Bogres d'Ases?

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.