Aquò d'Aqui

2021...

Aquò d'Aquí vous souhaite la meilleure année possible et sera aux côté de tous ceux qui défendent activement la transmission de notre langue d'oc.

A tous ceux qui ont fermé la porte de 2020 en criant “bon débarras, année de m…”, nous devons hélas le dire, 2021 risque de ne pas être meilleure pour la convivialité, et le retour de flammes économique brulera plus qu’il ne réchauffera. Désolé de ne pas être optimiste. Nous adorerions pourtant !

 


















            partager partager

La lucharèla Neus Català es mòrta


GUIAMETS (CAT.) Refugiée Catalane, résistante en Occitanie, déportée, puis figure du féminisme républicain en Catalogne, elle Neus Català s’est éteinte à 103 ans dans sa commune de Guiamets.



La photo qu'elle fait réaliser le jour de sa libération, dans l'optique d'un jour témoigner (photo XDR)
La photo qu'elle fait réaliser le jour de sa libération, dans l'optique d'un jour témoigner (photo XDR)
« La Neus » coma tótei va diguèron, s’es estencha lo 14 d’abriu dins lo Priorat, au sud de Catalonha. Aviá 103 ans e son istòria es aquela de son país entre leis ans 1930 e lo restabliment de la democracia au sieu.
 
Neus Català èra una frema lucharèla, qu’aviá viscut la « Retirada », aquel exòdi seguissent la desfacha republicana en Espanha. Nascuda a la ciutat de Guiamets n’en emportava « la tèrra ai cauçaduras », coma disiá. L’ajudava a passar leis espròvas d’una vida dificila.
 
En 1939, passa pas la frontièra sola, acompanha 180 enfants que fan la Retirada am’ela despuei una colonia de refugiats de la guerra civila. Casada en França onte viu en Lengadòc, intra dins la Resisténcia a la fin de 1942, li passa de messatges au maquís, e participa ai sabotatges. Mai es arrestada, e condemnada ai travalhs forçats, e mandada a Ravensbruck en febrier de 1944, dins un dei piègers camps de concentracien alemands. Mai li rèsta qu’un mes avans que d’èstre deportada dins un camp mai pichon, Holleischen, d’onte pasmens tòrna, liberada lo 2 de mai de 1945, a pena quàuquei jorns avans la fin de la guèrra. Mai son òme, eu, tornarà pas.

Resistènta feminista e sempre Catalana

Maugrat leis experiéncias nazias sus son còrs, podrà donar naissença an una filha, se marida encara un còup, e a partir de 1962, alora qu’es exilhada en França, crea l’amicala de Mauthausen. Collabòra alora amé la jornalista Montserrat Roig, dins lei ultímeis annadas dau regime franquista, an una enquista que donarà lo libre màger « Els Catalans als camps Nazis » (Edicions 62).

A Paris trabalha a recampar lei refugiats espanhòus e en particulier lei fremas espanhòlas victimas dau nazisme. « Sa joinessa èra una cauchavièlha, una batalha de chasque jorn » jutjarán seis enfants dins lo prològue d’un libre que relata son experiéncia.

A la mòrt de Franco tòrna en Catalonha, e vèn lo simbòu vivènt de la democracia, d’aitant mai qu’afirma son feminisme dins una societat encara fòrça masclista.
« Èra dins lo mume ostau de retirats que ma maire, e s’encanhava quand quauqu’un li demandava de parlar d’aqueu temps dei camps » nos ditz Montserrat, una abitanta dau Priorat que l’a coneguda.

Ai Guiamets, lo monde s’acampa aquestei jorns davant un pichon monument que li a dedicat la Comuna de son vivènt.
Dans les années 1960, toujours en France avec sa fille (photo XDR)
Dans les années 1960, toujours en France avec sa fille (photo XDR)

Mercredi 17 Avril 2019
Michel Neumuller


Tags : Neus Catala


Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Distanciau e presenciau dins l’Aquò d’Aquí de març


Dison que...

Parler occitan, l'avenir

Rodin Kaufmann sort ces jours-ci son nouvel album, Pantais clus, fruit d'un long travail. Et sinon, que fait-il ? Il retourne à l'école ; de là il échange et nous parle des identités.

En ce moment entre autres choses j’interviewe des enfants. On parle du temps, des souvenirs et des souhaits. Aujourd’hui j’étais à l’école primaire Mandela de Béziers. En face de moi il y avait Birgul et Oumaima, qui sont en CE1, et elles apprennent le français et l’occitan en même temps.
Rodin Kaufmann (photo MN)


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.