Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Robèrt Marti es mòrt


ALBI. Ecrivain, artiste de scène, responsable associatif, le militant de la langue occitane illustrait parfaitement la devise de l'IEO qu'il avait présidé : la fe sens obras morta es.



Robèrt Martí, à la scène était Padena (photo XDR)
Robèrt Martí, à la scène était Padena (photo XDR)

Robèrt Marti (1944-2021), ensenhaire siguèt segur president de l’Institut d’Estudis Occitans entre 1986 e 97, es a dire au moment clau que se duerbe lo Capes d’occitan, puei qu’arriban tota una generacion de profs d’occitan dins lei collègis e licèus publics.

 

Mai es après que son biais d’aparar nòstra lenga s’espandis lo mai, amé son biais de faire riure de nos memes. Sa tòca, tota politica, siguèt de far riure leis autres. Amé son personatge Padena, se trufa d’eu meme mai tant se fa nèci, tant lo public podiá vèire que l’ingenu s’acarava an’un monde caluc.

 

Son biais de militar, berret sus la tèsta, èra pas lo solet, bòrd èra tanben escrivan, d’un biais particular, bòrd qu’aviá escrich un roman pòrnò, Hic Nox Nomen Mutat (1989 ed. IEO), mai podem pas limitar seis òbras an aquel cap d’òbras, que fau pereu citar L’ombra doça de la nuech. Era un escrivan de Terraire, que seis òbras parlan sovent de la vau de Viaur onte crebava l’uòu. Bernard Pivot l’aviá convidat an’una de seis emissions d’Apostrophes.

 

Afogat de l’òbra de Joan Bodon, siguèt president de l’associacion que pòrta son nom, per valorisar l’òbra dau grand autor.


Jeudi 6 Mai 2021
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí en décembre... c'est le moment où jamais de le sauver !

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.