Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Rompedura

La nouvelle Assemblée Nationale verra entrer les députés RN comme jamais. Une rapide analyse sortie des urnes nous dit partiellement pourquoi : ils sont élus là où les ruraux n'en peuvent mais, là où ont socialement fui les déclassés des villes. Ce que montre ce scrutin c'est que la fracture sociale est aussi territoriale.

Amb la nòva Assemblada Nacionala, es ti que faudrà li vèire lo senhau d’un reviscolament de la gaucha, fòrça (tròp?) diversa, o la confirmacion que l’extrema drecha planta cavilha definitivament dins lo paisatge politic  ? O fins finala aqueleis eleccions aurián fa mòstra que lo desesper sociau assaja de trobar un solucion politica ?















            partager partager

Gaston Dominici coupable idéal


TOULON. Le patriarche de Lurs ne s’exprimait que peu, et souvent en provençal. Il n’avait pas les codes nécessaires face au tribunal qui le condamna à mort en 1952. André Neyton propose à Toulon une lecture « etnhoculturelle » de l’affaire qui défraya la chronique.



Gaston Dominici face à la police, ses juges, son entourage...et une société qui condamne le patois...(photo XDR)
Gaston Dominici face à la police, ses juges, son entourage...et une société qui condamne le patois...(photo XDR)
Gaston Dominici fut condamné à mort pour le meurtre d’une famille anglaise en 1952, parce qu’il n’avait ni les mots ni les codes pour se défendre devant le tribunal qui l’a jugé.
 
Ce paysan des environs de Lurs, en Haute Provence, utilisait le provençal ou un français qui en découlait immédiatement. C’est sous cet angle qu’André Neyton, du Centre Dramatique Occitan de Toulon, cherche à nous rappeler cette affaire qui défraya la chronique, et dont on parlait encore souvent trente ans après les faits, localement.
 
En fait on ne sait toujours pas qui a tué la famille Drummond en ce mois d’août 1952. Il a même été dit que le père, ancien agent britannique en relation avec la Résistance locale durant l’occupation, savait trop de choses.
 
Mais Gaston Dominici, le patriarche taiseux, accusé par ses propres fils, lui-même ancien enfant au destin difficile, faisait un coupable idéal. Incapable de se défendre.
 
André Neyton avait déjà révélé, voici dix ans, avec le Soldat O (Odde, fusillé en 1914 pour l’exemple) la façon dont la société française faisait payer aux Provençaux leur différence. Le voici à nouveau enfourchant une histoire exemplaire, la fouillant grâce à un travail d’enquête et d’introspection qui met en lumière la difficulté d’être « hors la norme ».
 
Le spectacle est en occitan de Provence et en français, selon une méthode bien rodée par le CDO, et le sous titrage facilite la compréhension par tous de ce qui se dit sur scène.

Espace Comedia à Toulon, 10 rue Orvès – Le Mourillon. www.espacecomedia.com
Représentations samedi 12 mars à 20h45, vendredi 18 mars à 20h45 et dimanche 20 mars à 16H 

Samedi 12 Mars 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d’Aquí aura soif en juin

Dison que...

Caminada de las Fiertats capitada a Rodés

Laurie Privat a suivi, en y participant, la marche des fiertés de Rodez. Elle témoigne donc de la langue occitane disant la diversité, totalement.

Photo Laurie Privat DR

Lo 21 de mai de 2022 èra marcat sus mon agenda dempuèi un brave moment. Èra lo jorn de la primièra marcha de las fiertats a Rodés, organizada per l’associacion Alertes.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.