Aquò d'Aqui


L'Union Européenne à l'épreuve de la Catalogne

Ni les Etats Européens ni l'Union Européenne ne disent fermement à l'Espagne qu'elle criminalise l'opinion démocratique. Que l'UE donne de la voix et défende ses valeurs face à un de ses membres, ou qu'elle admette qu'elle a perdu tout crédit politique.

Les lourdes peines que les juges espagnols ont infligé aux élus du Parlement Catalan et aux présidents d’Omnium Cultural et de l’Assemblée Nationale Catalane ne correspondent à aucun crime. Organiser un référendum pour l’autodétermination, poussé par la population elle-même et auquel se rendent près de trois millions de citoyens, soit une majorité d’électeurs, ne peut être un délit, mais une action qui honore les démocrates qui l’ont permise.

L'Union Européenne à l'épreuve de la Catalogne










            partager partager

Gaston Dominici coupable idéal


TOULON. Le patriarche de Lurs ne s’exprimait que peu, et souvent en provençal. Il n’avait pas les codes nécessaires face au tribunal qui le condamna à mort en 1952. André Neyton propose à Toulon une lecture « etnhoculturelle » de l’affaire qui défraya la chronique.



Gaston Dominici face à la police, ses juges, son entourage...et une société qui condamne le patois...(photo XDR)
Gaston Dominici face à la police, ses juges, son entourage...et une société qui condamne le patois...(photo XDR)
Gaston Dominici fut condamné à mort pour le meurtre d’une famille anglaise en 1952, parce qu’il n’avait ni les mots ni les codes pour se défendre devant le tribunal qui l’a jugé.
 
Ce paysan des environs de Lurs, en Haute Provence, utilisait le provençal ou un français qui en découlait immédiatement. C’est sous cet angle qu’André Neyton, du Centre Dramatique Occitan de Toulon, cherche à nous rappeler cette affaire qui défraya la chronique, et dont on parlait encore souvent trente ans après les faits, localement.
 
En fait on ne sait toujours pas qui a tué la famille Drummond en ce mois d’août 1952. Il a même été dit que le père, ancien agent britannique en relation avec la Résistance locale durant l’occupation, savait trop de choses.
 
Mais Gaston Dominici, le patriarche taiseux, accusé par ses propres fils, lui-même ancien enfant au destin difficile, faisait un coupable idéal. Incapable de se défendre.
 
André Neyton avait déjà révélé, voici dix ans, avec le Soldat O (Odde, fusillé en 1914 pour l’exemple) la façon dont la société française faisait payer aux Provençaux leur différence. Le voici à nouveau enfourchant une histoire exemplaire, la fouillant grâce à un travail d’enquête et d’introspection qui met en lumière la difficulté d’être « hors la norme ».
 
Le spectacle est en occitan de Provence et en français, selon une méthode bien rodée par le CDO, et le sous titrage facilite la compréhension par tous de ce qui se dit sur scène.

Espace Comedia à Toulon, 10 rue Orvès – Le Mourillon. www.espacecomedia.com
Représentations samedi 12 mars à 20h45, vendredi 18 mars à 20h45 et dimanche 20 mars à 16H 

Samedi 12 Mars 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Aquò d'Aquí d'octobre arrive
Dison que...

Tarabast

Les affrontements entre policiers et manifestants en Catalogne sont nommés par les médias par l’équivalent de “chahut”. Mais derrière un mot c'est un monde complexe qui se dévoile...

A l’ora que s’acaran policiers e manifestants catalans, que s’acarnan lei governants espanhòus a afèblir lei drets d’aqueu país qu’a votat lo 17 d’octòbre de 2017 per son independència, la paraula que s’impausa pertot, dins lei medias dau Principat, es “Aldarulls”.

Tarabast


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.