Aquò d'Aqui


L’occitan enseigné “dans le cadre de l’horaire normal”

Ne rêvons pas, loi Molac ou pas, l’emploi du temps continuera à proposer le choix à l’élève : occitan ou repas de midi ? Il convient de préparer la réaction dès maintenant, question d’égalité.

Bien qu’elle fut amputée par le Conseil Constitutionnel de dispositions majeures, la Loi Molac enfin promulguée autorise quelques avancées pour l’enseignement des langues régionales. Ainsi, théoriquement les “heures poivre” auront vécues et l’occitan devrait rejoindre les matières qui ont droit à des horaires “normaux”.

 

Mais théoriquement et pas plus… il est donc temps pour les défenseurs de se mobiliser. La rentrée scolaire doit être préparée.


















            partager partager

François Alfonsi : “un travail de longue haleine”


Le député européen avait réuni en septembre 2019 les associations de défense des langues régionales dans les locaux parisiens du Parlement Européen. Un point de départ pour une action coordonnée qui a rendu ses résultats avec la Loi Molac.



François Alfonsi à droite de Paul Molac (au micro) à Paris en novembre 2019. Les deux parlementaires avaient réuni les associations à partir de septembre 2019 (photo MN)
François Alfonsi à droite de Paul Molac (au micro) à Paris en novembre 2019. Les deux parlementaires avaient réuni les associations à partir de septembre 2019 (photo MN)

Le député européen Régions et Peuples Solidaires, le Corse François Alfonsi, s’est félicité de l’adoption de la loi Molac, tout en nous rappelant que c’était moins une surprise qu’on ne le pense.

 

Tout a été coordonné sur deux ans, d’une part en créant le collectif Pour Que Vivent Nos Langues, réunis en septembre 2019 avec les moyens du Parlement Européen, d'autre part grâce au travail parlementaire qui a favorisé la prise de conscience de nombreux députés et sénateurs.

 

François Alfonsi rappelle à cet égard que la constitution du groupe parlementaire français Libertés et Territoires a donné les moyens aux députés de travailler sur une longue période à peaufiner et avancer le projet Molac. Par ailleurs la constitution d’un groupe sénatorial Ecologie et Territoires a permis de convaincre le Sénat de mettre à l’ordre du jour ce projet, alors amoindri en première lecture à l’Assemblée Nationale. “C’est ainsi que l’idée est devenue évidente qu’il fallait voter ce texte à l’identique. La force de conviction de Paul Molac a été essentielle, comme le travail collectif dans les deux assemblées”.

 

La Loi fera t’elle avancer le schmilblic “langues régionales” au ministère de l’Enseignement qui n’en voulait pas ? “M. Blanquer a du se rendre à l’évidence, son avis n’était pas celui des députés de sa majorité, chez qui nous avons réveillé ces identités qui ne demandaient qu’à l’être. Mais il faut maintenant palier à l’urgence : réclamer du ministère le retour de la non concurrence de la matière “langue régionale” au lycée, et le relèvement de son coefficient au baccalauréat. La période ne peut pas être plus favorable !”



Vendredi 9 Avril 2021
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



Chanjar la Constitucion ? Dins l'Aquò d'Aquí d'estiu ne'n parlam
Dison que...

Quid de Mayotte ?

A la rentrée notre mensuel vous proposera une enquête fouillée sur la société du plus récent des départements français, dont la reconnaissance de la langue formait part de la loi Molac.

Que saviez vous de la politique de promotion du créole à la Réunion ? Et question subsidiaire, que savez vous vraiment de l’Ile de Mayotte, des tensions historiques et culturelles qui travaillent ce département français, dont seuls de rares échos parviennent en Métropole ?

 

Une des grandes satisfactions de notre journal reste de pouvoir vous en dire plus sur des des situations et des enjeux qui échappent à beaucoup.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.