Aquò d'Aqui


La Langue d’Oc
dans le parler d’aujourd’hui

Connaissez-vous la signification de cette expression ?


Et patin coufin * :

A - n'oublie pas tes patins ni ton couffin
B - etcetera
C - coucou je suis là (expression enfantine)


Répondre


Qu'es aquò, qu'es aquò ? (14)

Les devinettes d'Andrieu Lagarda, en languedocien, sont un modèle de finesse.Vous essayez de trouver... et vous nous écrivez la réponse.


Vaquí la devinalha dau jorn

Qu'es aquò, qu'es aquò ? (14)
" Totjorn a córrer e jamai lassa"

Qu'es aquò ?



 














            partager partager

Et si vous demandiez à votre médiathèque de choisir Aquò d’Aquí ?


C’est simple, et efficace, nous l’avons déjà testé, et nous vous invitons à aider ainsi votre journal, et à favoriser la présence de la langue occitane dans les lieux de lecture publique.



Le dessinateur Gérard Phavorin nous a livré sa manière de voir...avec optimisme (photo GP DR)
Le dessinateur Gérard Phavorin nous a livré sa manière de voir...avec optimisme (photo GP DR)

La médiathèque de V...nous a avisé qu’elle s’abonnait à Aquò d’Aquí. La modicité du prix de l’abonnement, le fait que les textes de langue d’oc y soient accompagnés d’un glossaire des termes en français, et surtout, surtout, surtout ! La demande de deux adhérents, via l’onglet “suggestions d’achat” ont joué en faveur de cette décision.

 

Actuellement nous demandons à nos abonnés de A. et de C, en Provence, de faire eux aussi, une suggestion identique à leur médiathèque. Et nous espérons ainsi, entre Hérault et Alpes Maritimes, abonner une trentaine de lieux de lecture publique durant l’année 2020. La connaissance de l’occitan, surtout l’affirmation de sa présence dans l’univers de l’information, progressera de cette façon, et notre association éditrice verra son autonomie financière renforcée.

 

Alors pourquoi ne pas tenter cette initiative si simple et pourtant tellement efficace ? SVP contactez votre médiathèque locale ou communautaire, et faites la demande!


Voici la démarche à suivre :

  • entrez sur le site web de la médiathèque dont vous êtes adhérent

  • recherchez l’onglet “suggestion d’achat” ou une formule approchante (attention ! Souvent cette proposition est peu visible, il faut aller chercher en bas de la page web)

  • entrez identifiant et mot de passe d’adhérent, puis sur le formulaire composez le nom du journal, si nécessaire le contact formigueta@wanadoo.fr , le prix de l’abonnement (27€) quand il est demandé, et toutes informations qui sont réclamées.

 

 

Vous pouvez aussi remplir un carnet de suggestions lors de votre prochain passage.

 

Cette initiative, si anodine, est très efficace ! Les organismes de lecture publique sont sensibles à l’implication de leurs adhérents.

 

Merci de tenter l’aventure !

 

A disposition et à la vue d'un public nombreux, quelle belle réclame pour la langue du pays, considérée dès lors comme "normale" (photo MN)
A disposition et à la vue d'un public nombreux, quelle belle réclame pour la langue du pays, considérée dès lors comme "normale" (photo MN)

Vendredi 31 Janvier 2020
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Votre numéro d'été invite à respirer
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.