Aquò d'Aqui

Lo Consèu Constitucionau enebis l’ensenhament immersiu d’une lenga regionala dins l’ensenhament public

Votée à une large majorité de députés le 8 avril, la loi Molac était contestée par des députés macronistes, appuyés concrètement par le ministère de l’Enseignement, JM Blanquer. Le Conseil Constitutionnel a invalidé la disposition majeure de la loi, et est allé jusqu’à nier le droit de parler sa langue dans un établissement public.

 

“Que modifican d’urgencia la Constitucion !” Es amb’aquela crida que Paul Molac, inspirator, redactor et defensor de la lèi qu’ara a son nom, a reagit a l’anoncia de l’avis dau Consèu Constitucionau, tombat aqueu matin dau 21 de mai.

Le Conseil Constitutionnel à l'œuvre (photo CC DR)

















            partager partager

Et si vous demandiez à votre médiathèque de choisir Aquò d’Aquí ?


C’est simple, et efficace, nous l’avons déjà testé, et nous vous invitons à aider ainsi votre journal, et à favoriser la présence de la langue occitane dans les lieux de lecture publique.



Le dessinateur Gérard Phavorin nous a livré sa manière de voir...avec optimisme (photo GP DR)
Le dessinateur Gérard Phavorin nous a livré sa manière de voir...avec optimisme (photo GP DR)
La médiathèque de V... nous a avisé qu’elle s’abonnait à Aquò d’Aquí. La modicité du prix de l’abonnement, le fait que les textes de langue d’oc y soient accompagnés d’un glossaire des termes en français, et surtout, surtout, surtout ! La demande de deux adhérents, via l’onglet “suggestions d’achat” ont joué en faveur de cette décision.
 
Actuellement nous demandons à nos abonnés de A. et de C, en Provence, de faire eux aussi, une suggestion identique à leur médiathèque. Et nous espérons ainsi, entre Hérault et Alpes Maritimes, abonner une trentaine de lieux de lecture publique durant l’année 2020. La connaissance de l’occitan, surtout l’affirmation de sa présence dans l’univers de l’information, progressera de cette façon, et notre association éditrice verra son autonomie financière renforcée.
 
Alors pourquoi ne pas tenter cette initiative si simple et pourtant tellement efficace ? SVP contactez votre médiathèque locale ou communautaire, et faites la demande!

Voici la démarche à suivre :

  • entrez sur le site web de la médiathèque dont vous êtes adhérent
  • recherchez l’onglet “suggestion d’achat” ou une formule approchante (attention ! Souvent cette proposition est peu visible, il faut aller chercher en bas de la page web)
  • entrez identifiant et mot de passe d’adhérent, puis sur le formulaire composez le nom du journal, si nécessaire le contact formigueta@wanadoo.fr , le prix de l’abonnement (27€) quand il est demandé, et toutes informations qui sont réclamées.
 
 
Vous pouvez aussi remplir un carnet de suggestions lors de votre prochain passage.
 
Cette initiative, si anodine, est très efficace ! Les organismes de lecture publique sont sensibles à l’implication de leurs adhérents.
 
Merci de tenter l’aventure !
 
A disposition et à la vue d'un public nombreux, quelle belle réclame pour la langue du pays, considérée dès lors comme "normale" (photo MN)
A disposition et à la vue d'un public nombreux, quelle belle réclame pour la langue du pays, considérée dès lors comme "normale" (photo MN)

Vendredi 31 Janvier 2020
Michel Neumuller




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de juin
Dison que...

Le Conseil Constitutionnel contre Toute la Loi Molac ?

Le Conseil Constitutionnel n'examine que l'article visé par la saisine, officiellement. Mais en sommes nous vraiment certains ?

Michel Neumuller

Le 22 mai au plus tard les membres du Conseil Constitutionnel auront rendu un avis sur la constitutionnalité du texte de loi, voté à une très large majorité le 8 avril au Parlement, concernant les Langues Régionales.

 

Que peut-on attendre des soi-disant “sages”. Sans doute rien de bon. Mais…




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.