Aquò d'Aqui

2021...

Aquò d'Aquí vous souhaite la meilleure année possible et sera aux côté de tous ceux qui défendent activement la transmission de notre langue d'oc.

A tous ceux qui ont fermé la porte de 2020 en criant “bon débarras, année de m…”, nous devons hélas le dire, 2021 risque de ne pas être meilleure pour la convivialité, et le retour de flammes économique brulera plus qu’il ne réchauffera. Désolé de ne pas être optimiste. Nous adorerions pourtant !

 













            partager partager

Et si vous demandiez à votre médiathèque de choisir Aquò d’Aquí ?


C’est simple, et efficace, nous l’avons déjà testé, et nous vous invitons à aider ainsi votre journal, et à favoriser la présence de la langue occitane dans les lieux de lecture publique.



Le dessinateur Gérard Phavorin nous a livré sa manière de voir...avec optimisme (photo GP DR)
Le dessinateur Gérard Phavorin nous a livré sa manière de voir...avec optimisme (photo GP DR)
La médiathèque de V... nous a avisé qu’elle s’abonnait à Aquò d’Aquí. La modicité du prix de l’abonnement, le fait que les textes de langue d’oc y soient accompagnés d’un glossaire des termes en français, et surtout, surtout, surtout ! La demande de deux adhérents, via l’onglet “suggestions d’achat” ont joué en faveur de cette décision.
 
Actuellement nous demandons à nos abonnés de A. et de C, en Provence, de faire eux aussi, une suggestion identique à leur médiathèque. Et nous espérons ainsi, entre Hérault et Alpes Maritimes, abonner une trentaine de lieux de lecture publique durant l’année 2020. La connaissance de l’occitan, surtout l’affirmation de sa présence dans l’univers de l’information, progressera de cette façon, et notre association éditrice verra son autonomie financière renforcée.
 
Alors pourquoi ne pas tenter cette initiative si simple et pourtant tellement efficace ? SVP contactez votre médiathèque locale ou communautaire, et faites la demande!

Voici la démarche à suivre :

  • entrez sur le site web de la médiathèque dont vous êtes adhérent
  • recherchez l’onglet “suggestion d’achat” ou une formule approchante (attention ! Souvent cette proposition est peu visible, il faut aller chercher en bas de la page web)
  • entrez identifiant et mot de passe d’adhérent, puis sur le formulaire composez le nom du journal, si nécessaire le contact formigueta@wanadoo.fr , le prix de l’abonnement (27€) quand il est demandé, et toutes informations qui sont réclamées.
 
 
Vous pouvez aussi remplir un carnet de suggestions lors de votre prochain passage.
 
Cette initiative, si anodine, est très efficace ! Les organismes de lecture publique sont sensibles à l’implication de leurs adhérents.
 
Merci de tenter l’aventure !
 
A disposition et à la vue d'un public nombreux, quelle belle réclame pour la langue du pays, considérée dès lors comme "normale" (photo MN)
A disposition et à la vue d'un public nombreux, quelle belle réclame pour la langue du pays, considérée dès lors comme "normale" (photo MN)

Vendredi 31 Janvier 2020
Michel Neumuller




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

Parler occitan, l'avenir

Rodin Kaufmann sort ces jours-ci son nouvel album, Pantais clus, fruit d'un long travail. Et sinon, que fait-il ? Il retourne à l'école ; de là il échange et nous parle des identités.

En ce moment entre autres choses j’interviewe des enfants. On parle du temps, des souvenirs et des souhaits. Aujourd’hui j’étais à l’école primaire Mandela de Béziers. En face de moi il y avait Birgul et Oumaima, qui sont en CE1, et elles apprennent le français et l’occitan en même temps.
Rodin Kaufmann (photo MN)


L'Aquò d'Aquí de février attend votre abonnement

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.