Aquò d'Aqui



Pour votre journal c’est l’heure de vérité !

Assurer la succession de notre journaliste, faire plus et mieux pour vous proposer en occitan des contenus d’actualité de qualité, cela ne peut se faire sans votre aide. Et nous nous refusons à l’alternative de sa disparition. Nous pouvons compter sur vous ?

La langue occitane pour dire la société, c’est indispensable et les lecteurs d’Aquò d’Aquí en sont persuadés qui, non seulement s’abonnent à notre revue désormais bimensuelle, mais qui encore lui donnent le coup de pouce financier nécessaire quand nous le leur demandons.

 

Ils savent pourquoi ! Le prix de la revue ainsi reste bas, aussi grâce à eux retraités comme étudiants peuvent avoir accès à nos contenus, s’imprégner des valeurs occitanes, celles du respect réel de la diversité. Avec eux, la langue dira tout cela publiquement à une nouvelle génération.

 

Notre langue supposée morte par les croque morts hexagonaux respire encore grâce à vous.

 















            partager partager

Destrucis a Frejus


André Abbe descend dans l'arène cette semaine. Et comme la corrida incite rarement à la discussion sereine, gardez votre tube de Prozac à portée de main en lisant ci-dessous...



Destrucis a Frejus
Fa mai d'un an que la restauracien de l'arena de Frejus es acabada. Un còp dau mes li passi davant en anant au coifur... e pasmens me li poadi pas acostumar.

Eri anat veire lo resultat deis òbras, au defòra e au dedins, après l'inauguracien, e n'èri restat candit. Lo monument roman es estat descarat, escondut sota d'estruturas de ciment e de fèrre. Coma lei "Monuments historiques" an poscut laissar passar lo projèt d'aquela marrida accien? An vogut faire un espaci modèrne per leis espetacles d'estiu, an capitat !

Dins l'arena de Frejus convidaran cantaires e dançaires mai plus jamai toreros, peones e picadors. Lo cònso vòu plus de corridas. Aquela arena avié l'originalitat d'èstre la mai orientala dau monde de la tauromachié. Per trovar una corrida au levant de Frejus falié anar... au Mexique !

Vos dirai que sieu contra la corrida mai pas un adversari acarnassit. Sieu pas vegetarian e se duvieu faire la tiera deis eisèmples dei bèstis que l'òme fa sufrir lei pajas dau jornau bastarien pas. Quauquaren mi tafura dins la garrolha dei pròs e antis. Leis anticorridas mai incondicionaus son aquelei que voalon lei lops sus nòstrei montanhas e ara dins nòstrei coalas tamben, sènsa pensar ai centenas de fedas e d 'anhèus que nen son lei vitimas. Un buou de combat viu vint minutas de calvari. Una feda nafrada per lo lop viurà dès, vint, trenta oras de calvari avans de crebar.

Dimanche 25 Novembre 2012
Andrieu Abbe


Tags : corrida, Frejus, loup



1.Posté par Galas le 13/12/2012 17:28
C'est Jacques des Carnets du Ventoux (je n'y suis plus de puis 6 ou 7 ans) qui vient porter un message de sympathie à André Abbe. Mon pépeï était berger, c'est lui qui m'a appris le Ventoux, mais j'ai voulu voir évoluer les mentalités et les traditions. Ces choses-là ne sont pas faites pour être figées.
Pourtant, je ne peux pas me faire à l'idée que le loup détruise les troupeaux. Et je ne comprends pas ces soi-disant "modernes" qui veulent le protéger au nom de la biodiversité. Quand le loup devient trop encombrant pour ceux qui veulent vivre de leur métier au pays, et bien, il faut limiter au maximum sa présence !

Bon Noel André !

JG

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de février mars

Aquò d'Aquí c'est d'abord un magazine d'actualité sociétale sur 28 pages sans publicités, et s'y abonner c'est disposer d'un média engagé pour la langue occitane dans sa diversité dialectale pour dire la société.

Ce numéro d'hiver vous propose bien entendu une évocation du poète et globe trotter Roland Pécout, de son histoire personnelle et de cette originalité qui a consisté pour l'essentiel à aller à la rencontre de l'autre (Afghanistan, Scandinavie, Amérique latine...) pour comprendre qui l'on était. L'homme et l'intellectuel avait plusieurs dimensions, dont l'analyse historique et littéraire d'oc n'était pas la moindre. Mais nous avons choisi de l'évoquer avec l'écrivaine et chercheuse Danielle Julien.

 

03/02/2024

Dison que...

Robert Lafont cet intellectuel qui occupa le terrain social pour une renaissance occitane

A ne pas manquer !

AIX-EN-PROVENCE. Le colloque du 14 octobre ouvre large l'éventail des domaines d'intervention d'un humaniste dont l'œuvre incontournable a généré et accompagné le second risorgimento de la conscience d'oc.


Robert Lafont fut l'artisan principal du second risorgimento de la langue d'oc. Mistral avait lié le premier à la production d'œuvres littéraires prestigieuses et à l'unité latine, Lafont, avant et après 1968 associa ce second regain à la critique coloniale et à la situation sociale comme à une relecture de l'histoire. Pour autant son œuvre littéraire et théorique, riche et diverse, marque encore tous les domaines de la création d'òc. 

 



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.