Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc












            partager partager

Coma volètz restancar lei desbordaments footbalistics ?


MARSEILLE. Les violences entre supporters à Marseille sont navrantes, mais révèlent peut-être aussi où vont les priorités de l’Etat en matière de sécurité publique.



Trenta-cinc personas nafradas e tres dins un brave pàti a l’espitau, que vaquí un descòmpte pas tant agradiu a entendre coma lo un a un d’Anglatèrra-Russia, de dissabte passat, a l’estadi de Marselha.
 
Mai que d’un, entre vosautres, l’avètz legit : un brave paire de familha russe, cadre de son entrepressa, nos vèn coma un marrit maufatan , omofòbe e desirós de s’emponhar  am’aquelei « filhetas » d’Anglés !
Coma volètz restancar lei desbordaments footbalistics ?

Du pain, des jeux, et des policiers là où il faut et pas ailleurs

Segur qu’arriba pas tant sovènt qu’aquò. Mai se rementam qu’en 1998, pèr lo Mondiau, a Marselha tanben, leis suportaires anglés avián fach un chaple dins una partida dei quartiers sud, e perseguit dins nòstrei carrieras, amé violéncias, de suportaires tunisencs, entrinant la davalada d’autrei Marselhés d’origina araba ..un grand moment d’estupiditat collectiva.
 
Levat de l’esperit d’una minoritat agitada d’ afogats dau football, la questien que nos pausa aquí l’eveniment,  es aquela dau biais d’aparar ciutat, abitants et suportaires d’aqueleis espetaments subits.
 
Coma se fa que lei fòrças que dison de l’òrdre an pas poscut empachar o restancar aquela onda garrolhairitz ? E coma se fa que mai que d’un, signalat per leis autoritats russas, an poscut arribar jusqu’au nòstre ?
 
Lo prefèt veniá pasmens tot bèu just d’explicar coma reüssiriá d’assegurar la patz publica a Marselha.
 
Lo cargarem pas mai, pasmens fau dire que lei centenas de gardas mobiles, gendarmas, policiers mai o mens especialisats que pòu mobilisar, son siegue escagassats , siegue bèn tròp ocupats a cochar d’autrei lèbras.
 
Despuei lo mes de novèmbre, subretot dins lo premier mes après lo chaple dei Parisencs, n’avèm vist tant e mai, d’aquelei gendarmas e policiers, vijats de tota energia, que tènon plus que pèr sei nèrvis, tant lei laissan plus prendre de vacanças per causa de terrorisme, e sus fons de baissa d’efectius.
 
Lo governament a agut, sus aquò, la tant bòna idèa de borrolar lo drech dau trabalh am’una lèi que fa òrre a una bòna part dau movament sociau en França. Lo resultat ?  Una tiera de manifestaciens, onte una armada de policiers se tròban drechs sus cubèrta , que l’Estat li demandan de reprimir lei manifestaires, mai de laissar passar lei destrucis .
 
Una causa sembla significativa de l’estat d’esperit que presida au biais de bailejar lei fòrças de polícia e lei prioritats de la Justícia, dins nòstre bèu país : quand un sindicalista estraça la camisa de son patron, es perseguit, arrestat, e risca la preson pèr un moment. Quand una còla de reialistas violènts agarrisse de democratas pendent de mes, o brama sus lei mercats « fòra lei Jusieus », coma l’an raportat publicament de representants de la gaucha sestiana divèndres, se debana rèn de rèn.
 
Siam luenhs, tot d’un còp, de nòstrei suportaires charpinhaires. Mai pas tant qu’aquò dau biais de gerir la patz publica au nòstre. An dos pes e doas mesuras: mai de policiers còntra aquelei que vòlon sauvar son pan, pas tant còntra aquelei que vòlon degalhar lei juecs.

Lundi 13 Juin 2016
Aquò d'Aquí




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.