Aquò d'Aqui


            partager partager

Andrieu Faure en jeune médaillé




Andrieu Faure (photo MN)
Andrieu Faure (photo MN)
Andrieu Faure, qui a longtemps porté Aquò d'Aquí, à l'époque Zou! avant que notre journal ne descende des montagnes, a reçu le premier mars la médaille d'or de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative, des mains du préfet des Hautes-Alpes, Philippe Court.

Andrieu, fondateur de la Calandreta de Gap, a également créé de nombreuses structures, au cours de sa vie, telles que le Centre de Plein Air de Savines ou le Club des Jeunes de Gap.

Les créations de l'animateur de la vie culturelle occitane de Gap ont une particularité, leur durabilité. Elles sont toujours actives.

Mardi 1 Mars 2016
Michel Neumuller





1.Posté par robert perrotto le 04/03/2016 15:12
Amics d'Aquo d'aqui,

Per la pichota istoria dau "jornau Zo' vaqui una entresenha :
Ai conoigut "ZO-ZOU" dau temps que la Maria-Teresa Hermitte n'èra lo cap redactor-secretaria-clavairitz, amé l'ajuda de l'Enric Damofli.
Era en 1990, cresi ben, e lo seti dau jornalet èra en cò la Maria-Teresa, dins son HLM. Siau tombat d'azard sus un exemplari e siau estat estabosit que lo seti de ZO siegue au Port de Boc. Aquela empega!
Bona-dich lo "Zo, mi decidiguèri à venir un locutor vertadier... secondari.
Amistats. R.

fli

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.