Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc












            partager partager

Amb Aurelia Lassaca, The Guardian aurà pas perdut son temps




Aurelia Lassaque (photo XDR)
Aurelia Lassaque (photo XDR)
La joina poetessa lengadociana Aurelia Lassaca es estada onorada per lo suplement culturau dau jornau anglés The Guardian, dins son edicion dau 11 de febrier. La critica Carol Rumens li consacra una analisi de son poèma sensa títol que fau adonc ben sonar « Lo temps s’es perdut », coma sa premiera frasa o ditz :
 
Lo temps s'es perdut
Dins los camins de l'èr
Ont, ausèl sens còs,
Una cara de dròlla
Pren sa volada.
Una perla negra dins sos uèlhs
S'escapa cap al cèl d'Icara.
Es filha del neient
Que li daissèt en eritatge
Un tròç de nuèch sens luna
Sus las labras.
Jamai tocarà tèrra
Jamai tutejarà la pèira
Nimai los arbres
E l'aiga que los enjaura.
Qu'a esposada una quimèra
Que se perdèt dins lo vent.
 
Publicat dins lo recuelh « L’Alba dels lops », aqueu poèma es un biais de parlar sensa ne’n parlar dau mite d’Icar, a prepaus d’una joineta que se libèra. Ne’n profiecha, la critica anglesa, per parlar de la situacion de la lenga occitana au nòstre, e subretot de la far conéisser, la publicant, dins aqueu jornau fòrça legit en Grand Bretanha.




Lundi 25 Février 2013
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.