De l’alfa e de l’òmega de la ciutat

Les habitants d'une ville doivent pouvoir officiellement co-construire les projets urbains. Faute de quoi, le jeu est fermé, et dangereux : des spéculateurs favorisent une équipe politique qui servira leurs intérêts. Et les conséquences peuvent être dramatiques.

Aperaquí detz mila personas dimècres de sera manifestavan còntre l’incuria dau municipe marselhès que laissa en risc d’espòutir mai que mai d’imòbles dau centre ancian.
De l’alfa e de l’òmega de la ciutat






            partager partager

Amb Aurelia Lassaca, The Guardian aurà pas perdut son temps




Aurelia Lassaque (photo XDR)
Aurelia Lassaque (photo XDR)
La joina poetessa lengadociana Aurelia Lassaca es estada onorada per lo suplement culturau dau jornau anglés The Guardian, dins son edicion dau 11 de febrier. La critica Carol Rumens li consacra una analisi de son poèma sensa títol que fau adonc ben sonar « Lo temps s’es perdut », coma sa premiera frasa o ditz :
 
Lo temps s'es perdut
Dins los camins de l'èr
Ont, ausèl sens còs,
Una cara de dròlla
Pren sa volada.
Una perla negra dins sos uèlhs
S'escapa cap al cèl d'Icara.
Es filha del neient
Que li daissèt en eritatge
Un tròç de nuèch sens luna
Sus las labras.
Jamai tocarà tèrra
Jamai tutejarà la pèira
Nimai los arbres
E l'aiga que los enjaura.
Qu'a esposada una quimèra
Que se perdèt dins lo vent.
 
Publicat dins lo recuelh « L’Alba dels lops », aqueu poèma es un biais de parlar sensa ne’n parlar dau mite d’Icar, a prepaus d’una joineta que se libèra. Ne’n profiecha, la critica anglesa, per parlar de la situacion de la lenga occitana au nòstre, e subretot de la far conéisser, la publicant, dins aqueu jornau fòrça legit en Grand Bretanha.




Lundi 25 Février 2013
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

Marseille la tartuferie a assez duré

MARSEILLE. Etudiant en sciences politiques, Julien Bonnefont a consacré un mémoire au rapport entre urbanisme et population à Marseille au mitan des années 2010. Comme d’autres, il pointait à l’époque les risques induits par un laisser-aller des pouvoirs municipaux quant aux populations modestes de la ville-port.

Marseille la tartuferie a assez duré
Cinq morts à Marseille, et peut être davantage dans les heures et les jours à venir… Les secours sont à pied d’œuvre rue d’Aubagne pour sauver ce qui peut encore l’être après l’effondrement de trois immeubles en plein centre-ville en début de semaine.  


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.