Flambèu catalan

Les élections catalanes du 21 décembre ont à nouveau montré que la moitié de la population souhaite la République et le divorce avec l'Espagne. Elles signent la déroute de la catastrophique gestion de crise du pouvoir espagnol. Elles interrogent enfin tous les Européens sur la qualité de leurs propres démocraties.

Adonc vaquí l’ora dei resultats. E de se dire : « tot aquò per aquò !? ».






            partager partager

A Niça s’es creat lo Comitat de Defensa de la Republica Catalana


NICE. Au cours d’une soirée de soutien à la République catalane, une quarantaine de personnes ont lancé l’initiative. Une manière de faire entendre une autre voix que celle de la plupart des médias français, peu enclins à s’interroger sur le sens des évènements en Catalogne.



Une première initiative encourageante à Nice pour le Comité de Défense de la République (photo XDR)
Une première initiative encourageante à Nice pour le Comité de Défense de la République (photo XDR)
« Per nosautres l’important èra de poder dire un ponch de vista diferent, a prepaus de ce que se debana en Catalonha a l’ora d’ara ».  Anna Martin Novo e quauqueis autres avián de pan sus la canissa  ! La pressa francèsa, lei televisions e lei jornaus parisencs en particulier, despuei lo començament de la crisi en Catalonha, son lo rebat dei posicions de l’Estat Espanhòu, e ben pauc de votz diferentas se fan ausir.
 
Adonc, l’Assemblèa Nacionala Occitana, d’associacions niçardas e aquela joina dòna que representa l’Assemblèa Nacionala Catalana dins lo relarg niçard, avián convidat lo monde a debatre dins un restaurant dau centre de la ciutat, lo sun Sea.
 
Una quarantèna de curiós o d’afogats dau republicanisme l’i èron per entendre mai que d’un orator.
 
« Cinc personas an parlat, segur dau contexte istoric, puei de la repression de l’Estat en Catalonha, e enfin dei responsas pacificas dei Catalans, coma lo passacarrieras de Brusselas, lo 7 de decembre passat » que resuma Anna Novo. Ben segur s'es tractat tanben dei presoniers politics, pasmens candidats ais eleccions dau 21 de decembre.
 
« Es important per la Catalonha, segur, mai tanben per lo sens de ce que diem « democracia » en Europa » a poscut dire Bruno, que l’i èra.

Une activité grandissante en Provence en faveur de la République catalane

Textes lus, chants engagés...La musique a tenu sa place dans le débat (photo XDR)
Textes lus, chants engagés...La musique a tenu sa place dans le débat (photo XDR)
Enfin, es venguda la question d’una representacion dau Comitat de Defensa de la Republica Catalana, que s’es enfin creat a Niça, coma a Bordèu, Paris, o Montpelhier.
 
Cants catalans –Els Segadors – o autres occitans, amé lo grope Barbalucos an seguit, amé lo Coupo Santo, imne provençau en favor de l’amistat amé lei Catalans. Puei lo repais au restaurant a acabat una vesprada que s’es esperlongada quasi fin qu’a mitjanuech.
 
Deja, lo 1er de decembre a Marselha, un acamp public en forma de manifestacion aviá acampat un pauc mai de seissanta personas davant la representacion dau Parlament Europenc. S’agissiá de reclamar la presa de posicion dei deputats dau Sud Est, per lo dret a l'autòdeterminacion e per la liberacion dei presoniers politics.
 
Pauc a chapauc la solidaritat activa au processus democractic catalan s’organisa en Provença. De vèire que serà la situacion après leis eleccions catalanas, provocadas per l’Estat per assajar de se trobar una majoritat favorabla a l’Espanholisme.

Lundi 18 Décembre 2017
Michel Neumuller





1.Posté par Lions le 28/12/2017 19:36
À Nissa an garda la remembranço de Garibaldi en pensant à Barcilouno.
E.L.

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí 302 chasse le sanglier !
Dison que...

"L’independencia de Catalonha mi fa pas pantalhar"

Gilbert Combe anime l'atelier de théâtre de l'Institut d'Estudis Occitans des Alpes-Maritimes. Il nous a adressé cette prise de position en décembre.

Quand leis Angles votèran per si desseparar d’Europa mi sentiguèri, coma dire, pas flame : un pauc malurós, un pauc deçauput, un pauc en colèra contra aquelei qu’avián causit  de virar l’esquina a la familha europenca e tot aquò tanben per leis anglés maluros, que volián restar  mé nosautrei. 


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.