Aquò d'Aqui


            partager partager

2014, la "bòna annada" d'Aquò d'Aquí, qu'ara endraïa 2015




A l'intrada d'aquela annada 2015, es lo moment de vos donar lei quauqueis informaciens estatisticas dau site web qu'avètz visitats.

L'avem mes en linha en mai 2012. E per ce qu'es de 2014, vaquí l'essenciau :

35 594 visitors li son venguts veire. e mai que d'un còp siguèron dei 1300 abonats de nòstra letra setmanièra. Totei an legit quauquei 250 000 paginas.

En un an, li a agut 25% de visitors en mai.

E li demoran un brave momentàs : mai de dos minutas per visita en mejana.  Fau dire que li troban ara 750 articles de tota merça.

Li a de segur de Provençaus, que son la màger part. Puei de Lengadocians, de Parisencs e d'abitants de Ròse Aups.

Mai cent cinquanta nos venon dau Japon, e mai encara deis Estats Units, amé tot plen de Bresilians. Mai lei forastiers que nos legisson va son pas tant qu'aquò, bòrd que venon de'n premier de Catalonha, puei dau Piemont. De cosins, qué!

Lei premiereis vilas d'onte no legisson lei visitors, son Ais-de-Provença e Marselha, puei Niça e Tolon, Avinhon arriba just après.

Jeudi 1 Janvier 2015
Aquò d'Aquí




1.Posté par BAQUIE le 01/01/2015 21:13
Vivem pas basta per li chifras mas tot aquò mi ralegra de veire que l'annada 2014 siguèt tant bòna per Aquò d'Aquí. Per nautres a l'Institut d'Estudis Occitans dei Aups-Maritimes (IEO-06) siguèt un pauc parier e sensa ientrar en lu detalhs, lu nòstres articles an interessat mai de 28 567 personas (+ 5,9% rapòrt a l'an passat) e 49690 paginas siguèron lliejudi. Avèm en rega 2836 articles que si pòdon legir aquí : http://ieo06.free.fr/spip.php? e tanben sus Facebook : https://www.facebook.com/ieo.aupsmaritimes.9 . Lònga vida a l'occitan e a Aquò d'Aquí.

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.