Quarante ans après les Calandretas toujours vives

Le mouvement enseigne en occitan, avec les méthodes Freinet. Il ouvre les portes des écoles languedociennes ce samedi, et nous isolons deux établissements que vous pourriez aider à remplir leur mission.

Donnait-on cher de la peau de l'enseignement d'immersion en occitan, en 1979, quand le mouvement des Calandretas est né ?
Quarante ans après les Calandretas toujours vives






            partager partager

Valèri Bernard poueto e gravaire




Valère Bernard, un artistes injustement oublié (XDR)
Valère Bernard, un artistes injustement oublié (XDR)
dissate 22 de setèmbre de 2012 se debanè un coulòqui que n’en valié la peno, ourganisa pèr lou CREDD’O à Gravesoun, sus lou pintre e gravaire, pouèto e escrivan Valèri Bernard (1860-1936).

Lou proufessour Joëlle Ginestet de l’Universitat de Toulouso parlè de l’uman e dóu païsage dins soun obro, Dono Isabèu Felici de l’Universitat de Mount-Pelié evouquè li retra di despatria italian dins lou rouman « Bagatóuni ».

Empacha, lou Rèire-Capoulié Pèire Fabre avié demanda à la Majouralo Glaudeto Occeli de legi soun estùdi : « Entre roumpeduro e countinuëta, dous Capoulié, Pèire Devoluy e Valèri Bernard ». 

Rémi Jumeau : " il s'agit de réhabiliter l'oeuvre de graveur de l'auteur de Bagatouni" (photo MN)
Rémi Jumeau : " il s'agit de réhabiliter l'oeuvre de graveur de l'auteur de Bagatouni" (photo MN)
Pèr quant à l’obro dóu pintre e gravaire, fuguè espepidounado em’uno bello proujeicioun pèr Roumié Jumèu, Presidènt dóu CREDD’O. Aquéu coulòqui avié pèr toco de tourna metre à l’ounour l’obro forto e multiple dóu grand marsihès qu’en mai d’acò fuguè Capoulié dóu Felibrige de 1909 à 1919 e que foundè la Soucietat d’Estùdi oucitan que vendra pièi l’IEO.

I’a gaire Felipe Gardy escrivié de soun grand pouèmo « La Legenda d’Esclamounda » : «  Emé soun art vesiounàri, soun amo tant sensiblo à tóuti lis armounìo de la pouësio e de l’encantacioun poupulàri, emé sa culturo inmènso, lou vièi gravaire marsihés, dis iue amoussa, l’ami di boumian e de la pauriho di quartié miserable de Marsiho, coumpausè pèr lou pople d’O quaucarèn que sarié pèr lou cop soun Kavelava o si Niebelungen e soun Faust". 




ws321655_jumeau_valere_bernard.mp3 WS321655 Jumeau Valère Bernard.mp3  (4.06 Mo)


Jeudi 4 Octobre 2012
La rédaction




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

« Bono annado… »

…bèn acoumpagnado ! » C’est-à-dire avec de bons amis ?…ou plutôt qu’elle vous procure longue vie ? Nos vieilles expressions sont peut-être à double sens. Fouillons, fouillons…

« Bono annado… »
Avèn coustumo de nous souveta bèn ritualamen à la debuto de chasco annado uno « Bono annado, (bèn) granado e (bèn) acoumpagnado ! ». Quant de cop l’avèn emplegado, aquesto espressioun, subretout iéu à moun age, e d’un biais tout machinau…


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.