Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Una « Pastorala per lo nòstre temps » en País Niçard


Avec des textes d’Erri de Luca, de Victor Gelu et de Pau Colombier cette pastorale bilingue issue du travail de l’Atelier de théâtre de l’IEO 06 et mise en scène par Gilbert Combe, fait appel aux mythes fondateurs de la Nativité.



Lors des répétitions (photo IEO 06 DR)
Lors des répétitions (photo IEO 06 DR)

n 2020 e 2021 la Covid empachèt lei representacions de la Pastorala per lo nòstre temps de l’Atalier de Teatre de l’Institut d’Estudis Occitans - 06, mai en septembre 2021 una novèla chorma se recampèt per una version novèla, e fuguèt a l’aficha dau Teatre Francis Gag ( en Vila vielha de Niça) lo dissabta 11 de decembre (lo ser a 8 oras 30), e encara lo serà a la Sala de la Sosta a Pelhon lo 15 de genier e a Menton lo 16, dins l’après dinnar.

 

 

La pèça comença a l’EHPAD dei Lavandas. L’animarèla dau grop de paraula demanda en caduna e cadun de contar un sovenir de son Nové, de dire un pauc çò que representa la Festa ara per elei... e vaquí lei sovenirs personaus, lei cants que revenon : « Pastre , Pastresso, courès venès tous , pecaire Vosto Mestresso a besoun de vous(…) ».

 

D’unei, dins un esperit laïc, dison que la Nativitat dau lume novèu se trobava jà dins lei mitologias orientalas avans meme la naissença de Jèsus. Capita ben que, lo lendeman, l’animarèla a trobat un librion : Au nom de la Mère , de l’escrivan italian Erri de Luca, qu’ imagina d’un biais uman, ço que la Maria a ben poscut dire a son José quora s’es trobada emprenhada. Urosament per elei l’emperaire August li demanda d’anar se faire marcar au recensement de Bethléem, e m’aquò escapan a la lapidacion.

 

Dins son viatge pantalhat, lei residents de l’ostau dei retirats se retroban au mitan dau desert , sota lo Camin de Sant Jaume e, esmeravilhats, cantan la Creacion dau Monde amé : « Lo Nové dei Messoniers » , piei un passatge dau « Credò de Cassian » de Victor Gelu ; e piei escotan un pantalh sabent e poetic de Pau Colombier* : La Nativitat dins l’Estelam ben esplicat per un Rei Mage que passava tot bèu just per aquí per anar veire l’Estèla de Nové !

 

E lo monde de se questionar ? Se la Maria èra la darrièra Divessa-Maire, sempre vierge e sempre maire coma la nòstra Bòna-Maire, la Terra ?

 

Arriban piei davant lo Presèpi, la Crècha, aquela de son enfança mé lo lume per l’estèla , la mofa, lo papier aluminium per l’aiga que cala de la montanha cuberta d’un peçuc de farina per la neu… e pas oblidar lei lentilhas !

 

Alòrs l’Angel pòu picar lei tres còps de la representacion tradicionala de la Crècha. Ara Maria e José pòrtan la maròta de son personatge coma se fasiá d’un temps, per eisemple a Niça.

 

Lei nostrei santons an la vèrbia comica d’aquelei d’Yvan Audouard dins sa bèla : Crèche des Santons de Provence e vòlon ren que la patz e l’amistat entre leis òmes e lei fremas de bòna volontat.

 

Réservations 06 66 23 19 64
lire les infos pratiques pour voir la pièce ce mercredi 


Lundi 6 Décembre 2021
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.