Supprimez l’article 2 !

Les Corses en fin 2017, se sont majoritairement prononcés pour l’exercice de leurs droits linguistiques. Une majorité qui ne compte pas pour le président de la République, en visite dans l’Île.

« Dans la République française, il y a une langue officielle, le français » sera probablement la phrase à retenir du discours final du président Emmanuel Macron, à l’issue d’un court séjour officiel en Corse.






            partager partager

Un sésame rouge


Aquò d'Aquí est là pour vous aider à mieux connaître la langue d'Oc telle qu'on la parle ou qu'on la lit entre Nîmes et Nice. Pour cela nous avons mis en place des "clefs" qui, dans chaque article, vous permettront de progresser sans y penser. Bonne lecture.



Le site web d'Aquò d'Aquí, nous le voulions pour avoir un rapport plus direct et immédiat avec le public qui cherche à garder, retrouver, renforcer, ou établir le contact permanent avec sa langue régionale, la langue occitane, ou langue d'oc, dans ses variétés majeures que sont le provençal, le niçois et l'alpin, quels que soient les noms qu'on lui donne ici ou là.

Ce n'est pas évident ! Combien d'entre nous ont encore la chance de parler avec des locuteurs naturels ? Ceux-là souvent ne pensaient pas que c'était une chance, c'était juste naturel, mais aussi dévalorisé. Mieux valait ne pas trop se faire entendre hors des cercles familiaux et amicaux, avec ce "patois" qui vous faisait ranger dans la catégorie des sous citoyens, des mal dégrossis, de ceux qu'on a envoyé par priorité à la boucherie de 14-18. De ceux qui ne comptaient pas ensuite dans la modernisation de la France des années 1960.

Il sentait la terre battue, ce "patois" qui était nécessairement une façon grossière de parler un français régional.

Heureusement, le travail constant de beaucoup, qui l'enseignent, qui l'étudient, qui la parlent ou la chantent, a renversé la vapeur. L'occitan est considéré aujourd'hui.

...Il ne lui reste qu'à être parlé! Le plus dur est devant les afogats de la langue d'Oc. Nous essayons de les aider. 



Un point d'interrogation à cliquer

Beaucoup parleraient...s'ils étaient certains de bien parler. Le manque de confiance des locuteurs en eux mêmes est le pire ennemi de la sociabilisation de l'occitan.

Face à ce sentiment, nous proposons entre autres des articles en langue régionale visés par des correcteurs de qualité. Que ce soit en graphie mistralienne ou classique. Nous avons passé pour celà, entre autres, un accord avec le Service de la Langue Occitane en Provence, assuré par  l'Institut d'Estudis Occitan, Des professeurs certifiés, des écrivains, des locuteurs naturels nous suggèrent ce qu'il faut pour que les cohérences dialectales soient respectées, pour que l'occitan employé ne soit pas malmené.

Nos correcteurs nous indiquent pour chaque article le ou les mots et expressions qui méritent, selon eux, qu'on s'y arrête. Une mise en lumière de telle expression, les autres façons de dire tel mot, le caractère désuet ou importé de telle façon de dire. Pour avoir accès à ces apondons, il vous suffit de repérer le mot  en rouge, votre souris génèrera un \\\"?\\\",  , il vous suffit de cliquer, pour ouvrir le sésame d'une connaissance plus approfondie de la langue.

Nous espérons ainsi, jour après jour, vous faire gagner un peu plus de vocabulaire choisi, vous rapprocher du moment où vous vous sentirez assez en confiance pour dialoguer en provençal ou en niçois avec quiconque s'adressera à vous en occitan, entre Bordeaux et Cuni, Aran et Annonay.

Bientôt nous iront plus loin en vous proposant le son avec le texte.

Bonne lecture.

Mardi 5 Juin 2012
Michel Neumuller



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Flambèu catalan - 28/12/2017

Mille excuses... - 02/11/2017

1 2 3 4 5 » ... 26

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

Lo batèu de pèira

Le pédagogue Jòrgi Gròs, grand passeur de la langue occitane, fut un passionné du voyage. Mais le plus beau fut le voyage immobile que cet enraciné imagina depuis la maison familiale nîmoise. Il nous a quitté en février, à 95 ans, et son élève Sarà Laurens lui rend hommage pour Aquò d'Aquí


Deviá de segur arribar un jorn. Mai per ieu, au lendeman de sa mòrt, èra pas encara realitat, me siáu dicha lo lendeman. Lo Jòrgi Gròs moriguèt aier. Lo Jòrgi Gròs moriguèt aier. Lo Jòrgi Gròs... Benlèu que se me lo tòrni dire de lònga, dins ma tèsta, la vertat crudèla e absoluda se farà fin finala. 
Lo batèu de pèira


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.