Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Roman : illusionnistes et trafic d’organes


LA SEYNE. Alain Andréoli a été éducateur, il est grand navigateur. Quoi d'étonnant qu'il signe un roman où ces particularités comptent ? Mais il en traduit une partie en occitan. Explication.



Alain Andréoli (photo MN)
Alain Andréoli (photo MN)
Alain Andréoli signe un assez court roman, dense, aux Presses du Midi. Cet ancien professionnel de l’encadrement des jeunes est un grand navigateur et sillonne la Méditerranée dont il connaît ports et mentalités.

C’est aussi un des piliers du Cercle Occitan de La Seyne, ce qui expliquera que cet enfant d’immigrés italiens consacre à la fin de « Les Illusionnistes », quelques pages et en italien et en occitan.

Les illusionnistes c’est l’histoire, de port en port, d’une enquête dramatique. Le trafic d’organes humains dont il est question mise sur la pauvreté des donneurs, et sur la richesse des receveurs.

Elle implique la maffia italienne et des réseaux politico-maffieux kosovars, mais c’est le caractère tentaculaire et transnational de l’empire du crime qui effraie dans cette histoire.

Alain Andréoli, le skipper, a placé ses protagonistes sur un voilier, rien d’étonnant à cela, il connait ce monde-là. Et la capacité de déplacement de l’esquif, de Naples en Corse et ailleurs devient une condition de la réussite de l’enquête.

 

Roman : illusionnistes et trafic d’organes
Les Illusionnistes. Alain Andréoli ed. Les Presses du Midi, 102p. 14€ ouvrage écrit en français, avec quatre pages traduites en occitan de Provence, et quatre autres en italien.

Lundi 11 Mai 2015
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.