Aquò d'Aqui








Vau mielhs èstre Parisenc...

SENANQUE. Menacée d'écroulement l'emblématique cistercienne du Vaucluse, malgré sa notoriété, ne recueille pas en un an, le trois centième de l'argent que Notre Dame de Paris a recueilli en 24 heures.

Vos ne'n rementatz ? En un jorn, fa pauc, lei grandei entrepresas an promes mai d'un miliard d'€uròs per un monument parisenc emblematic.

En Provença, fa un an que la Glèisa assaja de trobar tres cents còps mens, e lei mecenas, l'i vesem pas.

Fau èstre Parisenc.







            partager partager

Quarante ans après les Calandretas toujours vives


Le mouvement enseigne en occitan, avec les méthodes Freinet. Il ouvre les portes des écoles languedociennes ce samedi, et nous isolons deux établissements que vous pourriez aider à remplir leur mission.



Donnait-on cher de la peau de l'enseignement d'immersion en occitan, en 1979, quand le mouvement des Calandretas est né ?
Ecole Calandreta La Garriga, à Gignac (photo XDR)
Ecole Calandreta La Garriga, à Gignac (photo XDR)

Nous vous invitons à soutenir concrètement deux écoles en particulier

La patiente et chantonante petite alouette a servi de modèle au mouvement éducatif, et nous devons constater que celui-ci est durable, soutenable. 

Parce que le maintient d'une culture vive dépend du maintien public de la langue qui la soutient. Parce que les parents ont voulu de cet enseignement. Ce sont eux, toujours, qui sont à l'origine d'un projet. 

En Languedoc ce samedi 19 janvier, le mouvement des Calandretas ouvre les portes de chacune de ses écoles. Il y en a  24 dans cette région, sur un total de près de 70 entre Bordeaux et Nice. 1929 élèves du Languedoc y vont chaque jour, puis certains peuvent poursuivre leur cursus dans deux collèges, et désormais un lycée.

Chaque école vous propose de venir voir, et entendre. Les enfants y acquièrent une seconde langue, avec facilité. C'est celle de leur pays. Cela donnera du corps à leur existence. Ils seront vraiment de quelque part et de là pourront partir à la découverte du monde, de l'autre.

Mais pour eux c'est aussi l'apprentissage facile d'une langue, qui ouvrira leur cerveau à toutes les autres. Un bagage intéressant à l'heure de la mondialisation : pour leur richesse relationnelle, pour leur vie professionnelle tout autant.

Nous profitons de cet événement pour vous signaler le projet de l'école La Garriga, de Gignac, dans l'Hérault. Cette école termine le 28 janvier une opération de financement participatif. Elle a besoin de 5000€ pour aménager un local à l 'entrée de l'école, qui servira aux animations. Faire du théâtre, préparer une fête, etc. tout ceci enrichira la vie de ces enfants, et vous pouvez y apporter votre contribution.

En provençal, contribuer se dit "portar pèire"; nous vous invitons à le faire. Vous recevrez une des contributions liée au crowdfunding, tel ce livret des expressions quotidiennes en occitan, qui nous fait bien envie !

Surtout, vous aurez fait quelque chose d'important, avec quelques euros, pour l'avenir de ces 100 élèves et de notre langue d'oc.

Et puis, nous vous signalons aussi la calandreta de Gap, l'une des deux seules de Provence, avec Orange. La Calandreta Gapiana.

Celle-ci nous signale que ses finances restent fragiles. Ah! les collectivités locales l'adorent, jusqu'au moment de faire le chèque.

Nous vous recommandons donc aussi d'apporter votre aide au développement de cet enseignement, qui désormais concerne deux classes, et non une seule, grâce aux efforts de beaucoup l'an passé.

La Calandreta  André Faure (du nom du fondateur, et toujours ami) vous invite donc à la soutenir. Un don financier d’un individu sera associé à une réduction d’impôt de 60%, idem pour une entreprise.

Votre consentement est nécessaire à l’association de soutien à l’école, qui vous enverra le formulaire via calandreta05@outlook.fr  
 

De réels bilingues

Enfin, sachez que notre journal couvrira, dans une grosse semaine, la Dictada traditionnelle, avec la Calandreta d'Orange. 

Ce mouvement mérite d'être aidé, et de durer. L'enseignement public de la langue d'oc est un objectif absolu, car chacun doit avoir droit à cet enseignement.

L'enseignement associatif de l'occitan doit être soutenu, car il œuvre concrètement et avec cœur à former de réels bilingues.

 
Calandreta Gapiana, hameau de St-Jean à Gap (photo MN)
Calandreta Gapiana, hameau de St-Jean à Gap (photo MN)

Jeudi 17 Janvier 2019
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

La mitat presonièra - 25/04/2019

1 2 3 4 5 » ... 30

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Aquò d'Aquí de setèmbre vos espèra !
Dison que...

Ce que peut la volonté

Au cœur des Pyrénées, ce dimanche, et pour la 32 ème fois Catalans et Occitans ont renouvelé les gestes de fraternité, qui se rient des frontières politiques.

Au fond, et selon les critères habituels des Etats contemporains et du monde global, rien ne prédispose Occitans et Catalans à rechercher sans relâche l’occasion d’affirmer une fraternité qui ne va pas tant de soi.

Ce que peut la volonté


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.